Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Dans l'Yonne, des écobox relancent le débat sur le recyclage des bouteilles en plastique

-
Par , France Bleu Auxerre

Un système de consigne, non pas sur les bouteilles en verres, mais sur les bouteilles en plastiques. Plusieurs écobox sont installées dans les supermarchés du départements. Mais elles sont décriées par de nombreux élus locaux, qui y voient un manque à gagner pour le budget déchets des communes.

Les écobox récupèrent les bouteilles en plastique recyclable en échange d'un bon d'achat.
Les écobox récupèrent les bouteilles en plastique recyclable en échange d'un bon d'achat. © Radio France - Alia Doukali

Vous les avez peut-être vus, à l'entrée de certains supermarchés ... Ces machines récupèrent vos bouteilles en plastique en échange d'un bon d'achat. Ces dernières semaines, plusieurs écobox ont été installés dans les supermarchés du département, à Auxerre, à Tonnerre ou encore à Migennes. Mais elles sont décriées par de nombreux élus locaux, qui y voient un manque à gagner pour le budget déchets des communes.  

Au supermarché Leclerc de Migennes, un machine à recycler les bouteilles en plastique est installé à l'entrée du magasin.
Au supermarché Leclerc de Migennes, un machine à recycler les bouteilles en plastique est installé à l'entrée du magasin. © Radio France - Alia Doukali

Au supermarché Leclerc de Migennes, les clients sont conquis par ce nouveau système de recyclage. Marie-France, 67 ans, découvre l'automate : "C'est bien ! Des fois, je jette des sacs complets de bouteilles en plastique, parce que je bois que de la contrex. Dès que j'en ai, je vais les mettre ici. Là, on gagne de l'argent au moins." Chaque bouteille recyclée équivaut à un ou deux centimes d'euros, utilisables en bon d'achat.

Dans le caddie de Joël, un sac de course remplie à ras bord d'une vingtaine de bouteilles en plastique vides. "On est sept à la maison, donc il y a de quoi boire. Je me suis dis, au lieu de les mettre au recyclage, autant les mettre ici, ça responsabilise les citoyens et surtout ça nous rapporte quelque centimes par ci par là, c'est déjà pas mal", dit-il convaincu.

Mais cela pourrait avoir des conséquences sur les budgets des communes, raconte Nicolas Soret, président de la Communauté de commune du Jovinien. "Nous les collectivités, nous revendons ce plastique. Ils privent les collectivités d'une ressource. Dans nos budgets, ça finira par être compensé par une augmentation des impôts." Le plastique recyclé dans les poubelles jaune est revendu 350 euros la tonne, par les collectivités locales. Nicolas Soret estime les pertes à 100 000 euros par an pour le Communauté de commune du Jovinien.

De plus, le président de la Communauté de commune du Jovinien affirme que ce nouveau système de recyclage "n'a aucun avantage écologique", puisque les communes prennent déjà en charge le recyclage des déchets plastiques.

D'après la directrice RSE des Sources Alma, en charge des écobox, Agnès Jacquet, le dispositif n'enlève rien aux communes. "Nos machines n'ont pas vocation à remplacer le bac de tri et la collecte des bouteilles plastiques. L'idée est plutôt de multiplier les solutions de tri", raconte Agnès Jacquet.

Aujourd'hui, le taux de collecte des bouteilles plastiques est de 60 %. Pour atteindre les objectifs européens, il faudrait dépasser les 77 %, d'ici à 2025.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess