Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Dans l’Yonne, encore peu de propriétaires souscrivent une assurance santé pour leurs animaux !

-
Par , France Bleu Auxerre

Un foyer sur deux possède un animal de compagnie. Un chat ou un chien qui fait partie de la famille mais qui parfois coute cher notamment quand il tombe malade ou se blesse : Les frais de vétérinaires peuvent très vite atteindre plusieurs centaines d'euros.

Un chien sur dix est couvert par une assurance santé
Un chien sur dix est couvert par une assurance santé © Maxppp -

Yonne, France

Un foyer sur deux possède un animal de compagnie. Un chat ou un chien qui fait partie de la famille mais qui parfois coute cher notamment quand il tombe malade ou se blesse : Les frais de vétérinaires peuvent très vite atteindre plusieurs centaines d'euros. Du coup, des assurances proposent depuis quelques années des assurances santé pour animal de compagnie.

Un Français sur deux possède un animal de compagnie

Mais dans l’Yonne, beaucoup de propriétaires hésitent encore à souscrire ce type d'assurance comme Annie. La jeune femme a toujours eu des chiens et des chats, pour autant, elle n'a jamais sauté le pas. « A chaque fois j’y réfléchis mais je me dis que payer pendant 10 ou 15 ans sans savoir si mes frais de vétérinaire seront finalement pris en charge le jeu n’en vaut pas la chandelle. »

Pourtant, selon la race et la taille de votre animal, les frais peuvent très vite  grimper. Si les chats réclament en général moins de soins, en revanche, ce n’est pas la même chose pour les chiens. Certaines races comme les Bouledogues, King Charles ou Bouvier bernois sont plus souvent malades, les soigner coute plus cher car les médicaments sont délivrés en fonction du poids de l'animal.

Il existe des races de chiens qui demanderont davantage de soins vétérinaires. Les frais de santé des gros chiens sont en général plus élevés.

Prendre une mutuelle d'une vingtaine d'euros par mois peut éviter de payer des frais très élevés pour certaines races de chiens -Marc Legros, vétérinaire 

Une assurance peut donc limiter les frais. D'autant que les maitres n'hésitent plus à demander des examens complémentaires constate Marc Legros vétérinaire à Saint-Georges. « Les propriétaires demandent que l'on mette tout en œuvre pour soigner leur animal. Maintenant, nous n’hésitons plus à faire un scanner, une IRM pour les chiens et tout de suite il y en a pour 500 euros. Après si on ne trouve pas, on peut faire une radio, un bilan sang, et la facture peut très vite atteindre 100 à 200 euros sans que le chien soit pour autant guéri S’il faut une opération chirurgicale c’est encore 500 euros de plus. Le fait d'avoir une assurance permet de pallier à un accident de la vie comme on dit» argumente le vétérinaire.

À peine 10% des chiens couverts  par une mutuelle santé en France

Elodie, une Auxerroise propriétaire d'un Berger Belge Malinois n'a pas hésité à souscrire une assurance santé de 25 euros par mois pour son chien âgé de huit ans. Elle explique que cela lui permet de ne pas avoir de problème de trésorerie. « J’ai payé la semaine dernière 200 euros de vétérinaire et j’ai été remboursé une semaine plus tard et comme je sais que mon chien  aura des problèmes de dos et d’arrière train en vieillissant, souscrire cette mutuelle a un réel intérêt pour moi ».

Alors avant de vous décider, pensez bien à comparer les coûts et les garanties. Toutes les assurances santé pour animaux ne se valent pas. Certaines mutuelles par exemple, refusent de prendre en charge votre animal s'il est trop âgé, certaines pathologies congénitales ne sont pas non plus couvertes. Prenez donc le temps de vous renseigner et de comparer. Et plutôt que de souscrire une assurance, vous pouvez aussi placer de l'argent sur un livret et l'utiliser un cas de besoin. On dénombre sept millions de chiens et treize millions de chats en France.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu