Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Dans l'Yonne, le nombre de crémations augmente de 3 à 5% chaque année

mardi 31 octobre 2017 à 18:52 Par Damien Robine, France Bleu Auxerre

Venir fleurir les tombes de ses proches reste incontournable en ce jour de la Toussaint. C'est aussi pour certains l'occasion d'aborder sa propre fin de vie. Le nombre des crémations par exemple a plus que triplé en un peu plus de 20 ans. Aujourd'hui elles représentent 34% des décès.

Dans l'Yonne, comme en France, les crémations représentent 34% des décès
Dans l'Yonne, comme en France, les crémations représentent 34% des décès © Maxppp -

Yonne, France

Pour plus d'un tiers des personnes qui choisissent la crémation, l'argument c'est le prix. En raison notamment de l'absence de concession et de caveau . Pour Marie une auxerroise de 75 ans , le choix de la crémation c'est parce que c'est moins compliqué qu'une inhumation. Elle souhaite des funérailles toutes simples."Moi j'ai expliqué que je ne voulais personne à mes obsèques.Juste un petit bouquet de fleurs blanches. Et être incinérée. Qu'on ne parle plus de moi. Voila, c'est simple et c'est très bien."

Il y a aussi l''éclatement géographique des familles qui expliquerait en partie l'augmentation des crémations selon Damien Lhuissier le directeur du crématorium d'Auxerre."La crémation c'est la possibilité pour la famille de se retrouver à un endroit pour les funérailles et ensuite de repartir avec l'urne là où on habite, dans le sud de la France par exemple. Et ensuite de disperser les cendres dans la mer."

De plus en plus d'icaunais choisissent la crémation. Le reportage de Damien Robine

Depuis 2006, le crématorium d'Auxerre ouvre ses portes au public à la Toussaint

Aujourd'hui comme chaque année depuis 2006, le crématorium d'Auxerre ouvre ses portes au public de 10h à 12h et de 14h à 16h. L'occasion d'expliquer clairement le processus de crémation. "Certaines personnes choisissent le mode de crémation pour leurs funérailles mais ne savent pas comment ça se passe. Donc ils souhaitent voir l'envers du décors et ça les rassurent."

Aujourd'hui préparer ses obsèques, en parler à ses proches, c'est de plus en plus fréquent.C'est ce qu'à pu constater Damien Robine dans les rues d'Auxerre.

L'an dernier l'établissement auxerrois a réalisé près de 700 crémations . Un chiffre qui augmente de 3 à 5% chaque année. Il faut savoir qu'aujourd'hui les cendres peuvent être déposées dans un caveau de famille, dans un jardin du souvenir ou dispersées dans la nature. Mais depuis 2008, il est interdit de les conserver à son domicile.