Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Dans la Marne, les places d'urgence du 115 pour les sans-abri saturées

-
Par , France Bleu Champagne-Ardenne

Le standard du 115 qui gère la prise en charge des personnes sans abri ou mal logées, est très sollicité depuis le début de l'hiver dans la Marne. Et malgré des places d'hébergement d'urgence supplémentaires, le service est saturé. D'autres solutions sont trouvées, non sans difficultés.

110 places d'hébergement d'urgence supplémentaires ont été ouvertes cet hiver dans la Marne.
110 places d'hébergement d'urgence supplémentaires ont été ouvertes cet hiver dans la Marne. © Radio France - Sophie Constanzer

Reims, France

Il y a pas de trêve pendant les fêtes au standard du 115 à Reims, qui centralise toutes les places d'hébergement du département de la Marne pour les personnes sans domicile ou en difficultés. "La demande d'hébergement c'est quotidien, ils doivent appeler tout les jours, et puis le 115 c'est pas seulement dire "il y a pas de place", on oriente aussi vers les assistantes sociales, vers des partenaires...", explique l'un des quatre écoutants au standard du 115. 

Certaines personnes sans abri, des habitués, appellent donc 2, 3, 4 fois par jour dans l'espoir de trouver une place d'hébergement. Or plus aucune place d'hébergement d'urgence n'est disponible dans la Marne, les foyers saturés. Mais le rôle du Service intégré de l'accueil et de l'orientation (SIAO) de la Marne, qui gère le 115, est de chercher d'autres solutions.

140 personnes logées dans des hôtels dans la Marne

"On prend des nouvelles tous les jours des personnes, de leur situation, de comment elle évolue, et de transmettre aux services de l'Etat pour pouvoir débloquer d'autres protections, voire des places d'hôtel", souligne la directrice du Service intégré de l'accueil et de l'orientation (SIAO) de la Marne. Ainsi, il existe 500 places d'hébergement d'urgence dans le département, sans compter les 110 places supplémentaires mises en place pour l'hiver. 

Et à cela, il faut également ajouter les 65 mises à l'abri et les 140 personnes logées dans des hôtels dans la Marne. Au total, on dépasse donc les 700 places. Un nombre de places en hausse chaque année dans le département. 

Un nombre d'appels au 115 en augmentation depuis novembre

Le 115 est disponible 24 h sur 24, 7 jours sur 7. Et depuis le début de l'hiver, le nombre d'appels est en augmentation. "Généralement en hiver on est à plus de 5000 appels dans le mois, et là _on a dépassé les 5000 appels au mois de novembre 2018 : ça veut dire que les salariés répondent en moyenne à plus de 130 appels par jour"_, souligne la directrice du Service intégré de l'accueil et de l'orientation (SIAO) de la Marne. 

"Notre premier travail c'est l'écoute"