Société

Dans la peau de... The Good Mind

Par Céline Guétaz et Justine Sauvage, France Bleu Armorique lundi 30 janvier 2017 à 6:32

Capture d'écran de la page Facebook The Good Mind
Capture d'écran de la page Facebook The Good Mind

The Good Mind a publié ce dimanche sa dernière vidéo sur les réseaux sociaux. Derrière ce nom, le Rennais François Philau et trois de ses amis, qui réalisent des films à sur le quotidien, "Dans la peau de". Sept autres épisodes sont déjà en boîte. Rencontre.

The Good Mind c'est le nom du projet vidéo de François Philau. Avec trois de ses amis, ce jeune Rennais de 25 ans réalise depuis plusieurs mois des vidéos qu'il diffuse ensuite sur le web. En septembre dernier, son film " Dans la peau d'une fille" avait fait un carton sur le net avec plus de 2 millions de vues. La vidéo tournée dans le métro de Rennes dénonçait le harcèlement de rue. Après ce succès, The Good Mind a décidé de continuer et de réaliser une série de vidéos "Dans la peau de".

Déjà huit épisodes en boîte

Le premier épisode est publié ce dimanche sur les réseaux sociaux. Il s'appelle "Dans la peau d'un migrant". Au total, ce sont déjà huit épisodes qui ont été mis en boîte sur le même principe. La caméra suit le personnage principal qui s'exprime en voix off. On a ainsi l'impression d'être tour à tour un migrant, un clochard ou une mère de famille. Des personnages bousculés, agressés ou victimes d'injustice. C'est "une manière de dénoncer ces situations, sans autre revendication" ajoute le jeune réalisateur. Une nouvelle vidéo ainsi déclinée sera publié chaque semaine

Des vidéos réalisées avec de petits moyens

Photo de tournage de l'équipe The Good Mind - Aucun(e)
Photo de tournage de l'équipe The Good Mind - DR The Good Mind

The Good Mind tourne ses vidéos avec de petits moyens. Il n'y a pas de comédiens professionnels ni d'équipe technique. François Philau, qui est agent immobilier dans la vie, et ses 3 amis co-réalisateurs, sont des amateurs initiés. Ils tournent le week-end aux abords de Rennes mais l'objectif est ambitieux. Pour continuer son travail, l'équipe de The Good Mind a mis en place une cagnotte de financement participatif. Une façon de "rester indépendants et totalement maîtres de (leurs) productions."