Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
CARTE - Canicule : 15 départements toujours en vigilance rouge, 54 désormais en orange

En Sarthe, le covoiturage toujours prisé pour les vacances malgré le coronavirus

-
Par , France Bleu Maine
Saint-Saturnin, France

Le coronavirus n'empêche pas les vacanciers d'avoir recours au covoiturage, dans la Sarthe, l'aire de covoiturage de Saint-Saturnin ne désemplit pas. Et passagers comme conducteurs s'adaptent plus ou moins aux gestes barrières.

Le covoiturage s'adapte au coronavirus. Image d'illustration.
Le covoiturage s'adapte au coronavirus. Image d'illustration. © Maxppp - Guillaume Bonnefont

L'entreprise Blablacar assure que les réservations sur sa plateforme sont repartis à la hausse après le confinement, et qu'il y a même plus d'activité au mois de juillet 2020, par rapport à l'année dernière

Le coronavirus ne semble donc pas avoir freiné la mode du covoiturage. Près de l'autoroute A11 et du Mans, l'aire d'autoroute de Saint-Saturnin ne désemplit pas. Paulette se gare et récupère Lamine, son passager. 

Aération régulière des voitures

"Je vais aérer la voiture un quart d'heure", prévient la conductrice. Les passagers ne se serrent pas la main entre eux, et la place du milieu sur la banquette arrière est laissée vide. 

Dans l'habitacle les passagers ont choisi de ne pas porter de masque, "d'un commun accord", expliquent-ils. 

"J'en aurais mis un si la conductrice en avait fait la demande", prévient Philippe, installé à l'avant. 

Pas de masques en permanence

Florentin lui arrive de Lille, il porte un masque sur son visage en sortant de la voiture. "Tout le monde était masqué à bord, ça me paraît important", abonde le jeune homme. 

Pourtant, tous les conducteurs ne partagent pas son avis. Julien roule fenêtre ouverte pour aérer mais sans masque sur le nez.

"Je pense que c'est plus dangereux de fréquenter des endroits avec beaucoup de monde que de faire du covoiturage", explique-t-il. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess