Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Téléphonie mobile : toujours pas de réseau dans le Bocage virois au sud du Calvados

mardi 21 novembre 2017 à 18:50 Par Victoria Koussa, France Bleu Normandie (Calvados - Orne)

C'est au menu des débats du congrès des maires mercredi : la fracture numérique en France. Dans le sud du Calvados, des centaines d'habitants du Bocage virois n'ont toujours pas de réseau mobile sur leur téléphone portable, ni même de connexion Internet.

Marie-Laure Dumont vit au Gast depuis 25 ans et tient avec sa famille une entreprise de maçonnerie perturbée par les problèmes de réseau.
Marie-Laure Dumont vit au Gast depuis 25 ans et tient avec sa famille une entreprise de maçonnerie perturbée par les problèmes de réseau. © Radio France - Victoria Koussa

Le Gast, France

Deux barres. C'est le réseau mobile qu'arrive à gagner Marie-Laure sous sa véranda si elle ne bouge pas son téléphone portable, un problème abordé mercredi au congrès des maires à Paris. Tel est le quotidien de cette mère qui gère à la fois l'administration de l'entreprise familiale de maçonnerie entre midi et deux, et son travail d'aide à la personne à mi-temps. Une organisation d'autant plus complexe que le manque de réseau perturbe le fonctionnement de l'entreprise.

"On nous impose de passer au numérique"

Depuis vingt ans, la maçonnerie Dumont fonctionne bien. Mais la volonté de faire passer les services publics au "tout numérique" change la donne pour cette famille qui ne quitterait son havre de paix en rase campagne pour rien au monde. "On nous impose de passer au numérique (...) aujourd'hui le papier ne vaut plus rien, et si on n'a pas Internet, ça devient impossible de gérer la paperasse d'une entreprise", affirme Marie-Laure devant Florent son mari qui acquiesce.

Pendant la campagne présidentielle, Emmanuel Macron l'a promis : tous les Français profiteront du très haut débit avant 2020. "Pourtant, nous, on n'a même pas Internet. On arrive à envoyer des gens sur la lune, mais nous, on ne peut pas profiter de connexion Internet sur Terre !", s'indigne Marie-Laure.

Un manque d'attractivité pour les communes du Bocage virois

Le fils Dumont, Nicolas, 20 ans, n'arrive parfois pas à joindre ses amis pour sortir. "C'est difficile pour les jeunes de vivre sans Internet, affirme Reine Eude, maire déléguée au Gast, on a du mal à renouveler notre population, à attirer les jeunes". Sans parler de "l'activité économique difficile sans connexion" et "le risque pour les personnes âgées isolées " qui n'arriveraient pas à joindre les services de santé en cas de problème.

Depuis deux ans, Reine Eude oeuvre pour construire une antenne relais dans sa commune. Grâce à une aide financière de 100 000€ de la part de l'Etat, "les premiers coups de pioche seront donnés dans les prochains mois", se satisfait l'élue. En revanche, il faudra encore attendre de longs mois avant de pouvoir profiter du téléphone portable ou d'Internet au Gast.

ECOUTEZ - Reportage dans la zone blanche du Gast avec la famille Dumont.