Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Dans le Poitou-Charentes, des bénévoles recensent les commerces ouverts sur une carte participative

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Poitou, France Bleu La Rochelle

Pour éviter les déplacements inutiles, des cartographes bénévoles ont créé "Ça reste ouvert", une carte collaborative où tout le monde peut indiquer l'ouverture ou la fermeture d'un commerce, ainsi que ses horaires. Des passionnés dans le Poitou-Charentes nous expliquent.

Le centre-ville de Niort dans "Ça reste ouvert" (Capture d'écran)
Le centre-ville de Niort dans "Ça reste ouvert" (Capture d'écran) © Radio France - Céline Autin

Le bar-tabac en bas de chez vous est-il toujours ouvert ? Votre boulangerie a-t-elle modifié ses horaires ? Il y a de grandes chances pour que vous trouviez la réponse en ligne, sur la carte çaresteouvert.fr. Et si ça n'est pas indiqué, vous pouvez vous-même l'indiquer ! C'est ce à quoi s'emploient Mathieu, Charentais, et Jacques, habitant dans la Vienne, pendant le confinement. 

La cartographie à portée de clic

Depuis chez lui, à Vouneuil-sous-Biard, Jacques peut assouvir sa passion pour la cartographie : "J'ai été à la pharmacie pour renouveler une ordonnance, et j'en ai profité pour demander ses horaires à la pharmacienne. En route j'ai fait la même chose pour deux boulangeries." Une fois devant son ordinateur, Jacques se connecte sur internet à l'adresse de la carte. Puis il lui suffit de cliquer sur le commerce, d'indiquer s'il est ouvert ou non, ainsi que ses horaires

"C'est à la portée de tous le monde, estime Jacques. On rend service à tous le monde en allant simplement faire ses courses, et depuis son smartphone". Buralistes, boulangers, pharmacies, grandes surfaces, ehpads ... tout ce qu'il est possible de renseigner est disponible sur la carte.

On pense que les données géographiques doivent appartenir à chaque citoyen.

Le confinement et les restrictions de déplacement posent cependant un problème aux cartographes. Mathieu, à Châteauneuf-sur-Charente, a trouvé la solution : "je téléphone aux élus locaux pour faire le point avec eux." Deux autres contributeurs l'épaulent dans sa tâche pour une ville d'environ 3500 habitants, "un ratio tout à fait raisonnable", juge-t-il. 

Jacques, lui, est allé encore plus loin : il a sollicité un syndicat de pharmaciens pour que la profession mette d'elle-même à jours ses horaires d'ouverture. "Au fil des jours, le nombre de pharmacies à jour augmente. On est partis de zéro la semaine dernière, à 1470 aujourd'hui." Au 30 mars, 10 099 commerces ont été complétés par les contributeurs sur toute la France. Près de la moitié de ces lieux (55%) ont gardé les mêmes horaires, quand 25% avaient fermé. 

L'esprit collaboratif d'Open Street Map

Pour fonctionner, le site çaresteouvert.fr utilise les données du service cartographique OpenStreetMap, une carte construite collaborativement par des bénévoles. L'initiative vient d'ailleurs de bénévoles "Open Street mappeurs" de Montrouge. Un esprit que revendiquent Jacques et Mathieu, également membres de cette communauté : "c'est un travail sur les communs. Certains renseignements doivent être ouvert à tous, et on pense que les données géographiques doivent appartenir à chaque citoyen."

Plusieurs associations promouvant le logiciel libre dans la région Poitou-Charentes participent par ailleurs à la mise à jour de çaresteouvert.fr : APP3L (Association Poitevine pour la Promotion des Logiciels Libres et de Linux), Rochelug, GEBULL (Gatine Et Bocage Utilisateurs de Logiciels Libres) et LAPLLA (L'Association pour la Promotion des Logiciels Libres en Angoumois).

D'autres cartes utiles en temps de confinement

Le confinement semble faire la part belle aux cartes pour tous les besoins. Il y a d'abord VISOV (Volontaires Internationaux en Soutien Opérationnel Virtuels) qui met à disposition des cartes dédiées aux centres d’accueils COVID19, aux actions communales (listing des N° verts communiqués par les communes) et aux propositions d’entraides.

Pour les routiers, Bison Futé propose une carte recensant les aires de repos ouvertes, et détaille celles qui disposent de douches, de sanitaires ou encore de restauration rapide ouvertes. Une deuxième carte fait le point sur l'ouverture des centres techniques pour les véhicules lourds. 

Encore plus proche de chez nous, l'AFIPAR (Association de Formation et d'Information des Paysans et des Ruraux) renvoie les habitants des Deux-Sèvres et de la Vienne désireux de consommer local à sa carte des ventes à la ferme, AMAP, marchés, magasins de producteurs et autres commerces de proximité. Là encore, il s'agit d'une carte participative : clients ou producteurs peuvent ajouter un point de vente sur la carte.

La carte collaborative des commerces de proximité, sur Poitiers (capture d'écran)
La carte collaborative des commerces de proximité, sur Poitiers (capture d'écran) © Radio France - Céline Autin

Comment savoir si l'on ne dépasse pas la limite de 1km autorisée lors des déplacements dérogatoires ? Le site Géoportail permet, après quelques manipulations, de situer précisément cette limite.

A partir d'une adresse précise, il est possible de calculer la zone d'un km à ne pas dépasser lors de ses sorties. Exemple ici en plein centre-ville de Poitiers (Capture d'écran Géoportail)
A partir d'une adresse précise, il est possible de calculer la zone d'un km à ne pas dépasser lors de ses sorties. Exemple ici en plein centre-ville de Poitiers (Capture d'écran Géoportail) © Radio France - Céline Autin
Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu