Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Retrouvez les résultats définitifs du second tour des Municipales, commune par commune

Tous les résultats

Dans le Poitou, les EHPAD se préparent à affronter canicule et Covid cet été

-
Par , France Bleu Poitou

Alors que la France a connu ses premiers pics de chaleurs, dans le poitou, les EHPAD se prépare à l'été. Qui dit été, dit malheureusement canicule et en cette période de crise sanitaire, cela demande de prendre une plus grande vigilance vis-à-vis des clims et ventilateurs.

A l'EHPAD de la Brunetterie à Sèvres-Anxaumont, on coupe la clim par précaution quand les résidents sont dans la salle à manger
A l'EHPAD de la Brunetterie à Sèvres-Anxaumont, on coupe la clim par précaution quand les résidents sont dans la salle à manger © Radio France - Isabelle Rivière

Même si Météo France prévoit de la pluie ce vendredi, le Poitou a connu ses premiers pics de chaleur cette semaine. L'été pointe le bout de son nez et avec lui, de vraies questions dans les maisons de retraite. Depuis la terrible canicule de 2003, les EHPAD sont habitués à gérer les périodes de fortes températures. 

Tous les établissements ont, ce qu'on appelle, des "plans bleus canicule". Mais comment les appliquer en période de crise sanitaire ? Beaucoup de questions notamment autour de l'usage des climatiseurs et des ventilateurs : peut-on les utiliser sans risques en pleine épidémie de Covid-19 ? Peuvent-ils propager le virus ? Dans les établissement d'hébergement pour personnes âgées dépendantes en tout cas on prend les devants et on applique les préconisations du ministère de la santé. 

Climatisation vérifiée à l'avance

Depuis le 1er juin, tous les EHPAD sont passés en "veille estivale", c'est à dire qu'ils ont fait vérifier leur clim, fait changer les filtres en cas de besoin. Ils ont réapprovisionné leurs stocks de bouteilles d'eau et préparé des ventilateurs et/ou brumisateur à usage individuel pour chaque résident dans chaque chambre. 

L'établissement de la Brunetterie à Sèvres-Anxaumont dispose d'une clim dans la salle polyvalente, celle qui sert aux activités et aux repas. Une centrale de traitement d'air. "L'air neuf qui entre est filtré et recyclé en interne", explique Nicolas Béduchaud, agent technique. Mais pas de débouchés dans les chambres des résidents. Pour éviter tout éviter tout circulation d'air en présence des résidents, la clim est éteinte un quart d'heure ou une demi-heure avant les repas ou activités. 

"L'idée, c'est que l'on refroidisse les pièces avant l'arrivée des résidents", précise la directrice Céline Bigeau, qui dirige également l'EHPAD les Châtaigniers à Chauvigny

Allumer le ventilateur pour une seule personne

En cas de forte chaleur, les personnes âgées pourront aussi bénéficier d'un ventilateur dans leur chambre. Mais à l'EHPAD Les Fougères de Migné-Auxances, près de Poitiers, "ces ventilateurs ne seront allumés que lorsque le résident sera seul dans la pièce". Dès que la famille ou un professionnel entrera, il devra éteindre l'appareil, nous explique Emmanuel Duclos, le directeur de l'établissement. 

"On veut éviter les mouvements d'air. Eviter que toute particule puisse être propagée et venir contaminé potentiellement soit le résident soit l'agent."

Canicule et épidémie, ce serait une situation inédite

Le responsable de cette maison de retraite poitevine le reconnaît, "cette situation est inédite". Autant les EHPAD sont habitués à réagir en cas de canicule, autant ce contexte épidémique va demander une vigilance accrue. 

Pour la plupart des EHPAd contactés dans le Poitou, hors de question de choisir, les personnels mèneront la guerre sur les deux fronts : la canicule et le Covid. Ce qui veut dire qu'au-delà des mesures de précaution, si un résident devait attraper par malchance le coronavirus, il faudra trouver le moyen de maintenir une température de confort pour ne pas qu'il étouffe. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu