Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Dans l'Indre, une épicerie sociale itinérante va à la rencontre des personnes isolées

dimanche 14 avril 2019 à 17:28 Par Jérôme Collin, France Bleu Berry

Depuis fin mars, une épicerie sociale itinérante parcourt le sud du département de l'Indre, dans la région de La Châtre. Cela permet à des personnes défavorisées ne pouvant pas se déplacer de faire leurs courses à petit prix.

-
- © Radio France - Jérôme Collin

Châteauroux, France

Sur la place centrale de Montgivray, le camion de l'épicerie sociale est garé. On y trouve toutes sortes d'aliments et de produits à l'intérieur. "Des conserves, des légumes, des produits frais, des viennoiseries, des produits d'hygiène, de la viande, du jambon", énumère Hélène Charrier, en charge du projet. La Banque Alimentaire en association avec la Croix-Rouge mènent cette opération.

Des prix au rabais pour des produits de qualité

Les tarifs pratiqués sont très intéressants : en moyenne cinq fois moins cher que dans la grande distribution. "C'est un vrai soulagement. Je viens surtout pour les produits d'hygiène. Les couches, en grande surface, ça coûte 5 euros le paquet. Ici, j'en trouve pour 82 centimes", témoigne Valérie. Elle fait partie des bénéficiaires qui se sont inscrits pour la modique somme de trois euros. L'accès à l'épicerie sociale se fait en fonction des ressources.

Sans cette épicerie, je ne peux pas finir le mois. Il y a des jours où je ne mange pas", Didier

Un moment d'écoute pour retrouver de la fierté

L'épicerie sociale a pour but de ne pas laisser de côté la ruralité. Beaucoup de ces personnes n'ont pas les moyens d'avoir une voiture. Ou alors elles ne peuvent pas faire beaucoup de kilomètres. "Je n'ai qu'une pension d'invalidité. Ce n'est pas suffisant. Je ne peux pas mettre beaucoup de gasoil, je ne peux pas faire beaucoup de trajets", explique Didier.