Société

Dans le sud de la Creuse, des habitants disent "Non à l'explosion des impôts locaux"

Par Olivier Estran, France Bleu Creuse jeudi 12 octobre 2017 à 16:30

Des contribuables inquiets sont venus assister au conseil communautaire de Creuse Grand Sud
Des contribuables inquiets sont venus assister au conseil communautaire de Creuse Grand Sud © Radio France - Olivier Estran

Entre Aubusson et Faux-la-Montagne, la communauté de communes "Creuse Grand Sud" accuse un fort déficit. Les élus sont contraints d'augmenter les impôts locaux. Cela inquiète des habitants qui lancent une pétition, et demandent au président de la République de nommer un médiateur.

" Non à l'explosion des impôts locaux !" C'est le message des contribuables de Creuse Grand Sud. Une cinquantaine d'entre eux sont venus suivre le conseil communautaire consacré à la situation financière de cette collectivité.

France Bleu Creuse vous l'a raconté : cette communauté de communes qui fédère 26 communes est dans la tourmente. 4 Millions d'euros de déficit. Et cela est dû en grande partie à une affaire de faux en écriture qui a précipité le naufrage financier.

Pour redresser la barre, les élus sont donc contraints d'augmenter les impôts locaux. En moyenne ce sera de l'ordre de 50 euros par foyer. Lors de leur conseil ouvert au public, ils ont tenté de faire un peu de pédagogie pour expliquer la situation mais pour les habitants la pilule reste difficile à avaler :

Le Conseil communautaire vu par les contribuables

Personne ne peut comprendre quoi que ce soit. La transparence n'est pas assurée"- Jean-Claude, contribuable perplexe et déçu

Pour cette année, le déficit de la collectivité s’élève à un peu plus d'un million d'euros. Des habitants se sont regroupés en collectif: "Les contribuables en colère ". Ils ont écrit au président de la République pour lui demander de nommer un médiateur, et font signer une pétition pour s'opposer à toute nouvelle hausse de la fiscalité locale.

Marie Coppenrath, "contribuable en colère" nous explique la pétition en cours

Salle comble pour suivre le conseil communautaire consacré aux finances, certains sont restés debout - Radio France
Salle comble pour suivre le conseil communautaire consacré aux finances, certains sont restés debout © Radio France - Olivier Estran

Les élus doivent combler le déficit découvert il y' a un an. Ils tentent aussi de limiter la pression fiscale. Le 10 juillet dernier, ils ont voté une hausse de 8% des impôts locaux, alors que le Préfet de la Creuse préconisait une augmentation de 19,5%

Comme promis il y' a un an, le président Jean-Luc Léger a remis son mandat en jeu. Les élus des 26 communes lui ont largement renouvelé leur confiance. A l'issue d'un vote à bulletins secrets, le président de la collectivité obtient 35 voix pour, 8 blancs ou nuls, aucune voix contre.

Il y'aura encore des choix douloureux à faire" - Jean-Luc Léger, président de Creuse Grand Sud

Le président de la communauté de communes estime que le redressement des comptes va prendre 6 ans. Jean-Luc Léger ne croit plus vraiment à un coup de pouce de l'Etat. Il n'a toujours pas de réponse sur la demande d'avance remboursable réclamée en juillet dernier au ministère des finances.