Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Dans le Sud-Mayenne, des familles se réunissent pour embellir le cimetière où reposent leurs ancêtres

-
Par , France Bleu Mayenne

Il y a beaucoup d'animation au cimetière de Saint-Michel-de-la-Roë dans le Sud-Mayenne en ce mois de juillet. La mairie a demandé aux familles de venir bénévolement pour aider à embellir le lieu où reposent leurs proches.

Trente bénévoles sont là pour aider, chaque mercredi, depuis le début du mois de juillet.
Trente bénévoles sont là pour aider, chaque mercredi, depuis le début du mois de juillet. © Radio France - Aurore Richard

Saint-Michel-de-la-Roë, France

Le cimetière de Saint Michel de la Roë, dans le sud du département, reprend presque vie.
Une trentaine de bénévoles se relaient chaque mercredi, depuis début juillet, pour lui donner plus belle allure. C'est en fait la mairie qui a contacté les familles, pour leur demander un coup de main.

Tout a été désherbé autour des tombes, des bâches ont été posées sur le sol. Une mini-pelle vient ensuite déposer du gravier et les bénévoles doivent le répartir, l'étaler. C'est notamment la mission de Gabriel, 82 ans, la pelle à la main.

J'aime le jardin et là, c'est un peu comme si on jardinait" 

Gabriel est consciencieux pour toutes les tombes, mais l'émotion est plus forte pour certaines. "Là, c'est André, il est mort à 51 ans d'un cancer. Je le connaissais bien. Il ne méritait pas de partir aussi tôt mais c'est la vie", explique l'octogénaire, ému. 

Thérèse, qui a passé les 80 ans, a même fait le déplacement depuis l'Ille-et-Vilaine en voiture, en pleine canicule, pour ses beaux-parents qui reposent ici. 

Le chantier sera terminé en septembre

Thérèse et Martine découpent les baches depuis près de trois heures tout en discutant et la Bretonne en arrive à cette question : "Est-ce-qu'on aura la même chance plus tard ? Ce n'est pas sûr. Les enfant sont très loin maintenant et ils ne viendront pas spécialement", s'inquiète-t-elle.

Des bâches sont découpées et posées entre chaque tombe, elles sont ensuite recouvertes de gravier.  - Radio France
Des bâches sont découpées et posées entre chaque tombe, elles sont ensuite recouvertes de gravier. © Radio France - Aurore Richard

S'il n'y a pas de bénévole, il faudra faire appel à une entreprise et prévoir un budget de plusieurs milliers d'euros. Pour ce chantier-ci, les bénévoles font une pause en août et ils termineront leur travail en septembre au cimetière de St Michel de la Roë.

Choix de la station

France Bleu