Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Dans le Var, bars et restaurants vont fermer à minuit pendant 15 jours

-
Par , France Bleu Provence

À partir de ce jeudi 1er octobre et pour 15 jours, les bars et restaurants fermeront à minuit dans tout le département du Var. Le préfet a signé un nouvel arrêté alors que le coronavirus circule "activement" dans le département.

Stéphane, gérant du "Comptoir Corse", quartier du Mourillon à Toulon, propose depuis le déconfinement deux services à ses clients.
Stéphane, gérant du "Comptoir Corse", quartier du Mourillon à Toulon, propose depuis le déconfinement deux services à ses clients. © Radio France - Sophie Glotin

Alors que la justice vient de rejeter le recours contre la fermeture des bars et restaurants à Marseille et Aix-en-Provence, les établissements varois vont devoir fermer plus tôt à partir de ce jeudi 1er octobre. Selon un nouvel arrêté publié par le préfet du Var, débits de boissons et restaurants doivent fermer, dans tout le département, de minuit à 6 heures jusqu'au 15 octobre. Nouvelle consigne alors que "le virus circule activement" dans le Var et pour tenir compte de "la situation des départements voisins et des flux d'échange avec ces derniers."

Réactions de restaurateurs

Une annonce qui fait réagir Stéphane, gérant du "Comptoir Corse", restaurant situé dans le quartier du Mourillon à Toulon : "On s'attendait à pire vu ce qui se passe dans les Bouches-du-Rhône. Mais depuis déconfinement, on propose deux services, le premier à 19h, le second à 21h30 donc normalement à minuit, on a fini. Mais c'est dur de devoir sans arrêt s'adapter aux nouvelles consignes. On entend plein de choses, on a des informations qui changent régulièrement... on est en permanence sous pression et en stress."

Ce nouvel arrêté "ne change pas grand-chose pour nous" explique Eric Bogliaccino, patron du restaurant Nos Amis toujours dans le quartier du Mourillon : "Nous avons mis en place deux services depuis le déconfinement et on arrête de servir à 22h30... donc à minuit les clients ont quitté leur table." 

Privilégier la vente à emporter pour s'en sortir

Ce restaurateur a diminué par deux le nombre de tables pour appliquer les consignes sanitaires. "Pour pouvoir rester sur la scène de la restauration, nous privilégions maintenant la vente à emporter. Il faut trouver des alternatives pour rester en vie. Mais il faut faire un gros travail de fond, démarcher, distribuer des tracts pour se faire connaître.

Les clients commencent à suivre, on va acheter un deuxième scooter voire un troisième pour pouvoir y arriver. Mais ça me fait vraiment quelque chose de changer de métier : livrer nos plats dans des sacs et juste dire "merci au revoir" aux clients... ce n'est plus la même chose que de pouvoir discuter de table en table."

Eric Bogliaccino, patron du restaurant Nos Amis, développe la vente à emporter pour "pouvoir rester sur la scène de la restauration."
Eric Bogliaccino, patron du restaurant Nos Amis, développe la vente à emporter pour "pouvoir rester sur la scène de la restauration." © Radio France - Sophie Glotin
Choix de la station

À venir dansDanssecondess