Société

Dans les Bouches-du-Rhône, des "brumisateurs" en action pour se protéger des risques incendies

Par Tony Selliez, France Bleu Provence et France Bleu mercredi 26 juillet 2017 à 19:50 Mis à jour le jeudi 27 juillet 2017 à 20:10

Une buse dans le secteur de Luminy (Bouches-du-Rhône)
Une buse dans le secteur de Luminy (Bouches-du-Rhône) © Radio France - Scouts et Guides de France Nature Environnement

Les incendies : pour les éviter, ou au moins les freiner, il y a aussi toute une batterie de mesures de prévention. Exemple : l'utilisation des "asperseurs", sur les secteurs de Luminy et Marseilleveyre, à l'entrée du Parc des Calanques.

Voilà déjà une vingtaine d'années que les marins-pompiers de Marseille en sont équipés : les asperseurs. Ce sont de grands brumisateurs installés notamment dans le secteur de Luminy.

Dès que la journée est classée à fort risque d'incendie

Objectif : disperser un brouillard d'eau pour apporter de l'eau aux végétaux, et réduire leur inflammabilité. C'est le centre de secours de Luminy qui active ces asperseurs si nécessaire.

"Les rampes de brumisation sont mises en oeuvre dès la levée du jour, pour profiter des conditions nocturnes d'hygrométrie (humidité de l'air) et de température (..) elles restent activées jusqu'en début de soirée" Major Michel Beaumont, responsable du bureau DFCI du Bataillon des marins-pompiers de Marseille

Major Michel Beaumont, responsable du bureau DFCI du Bataillon des marins-pompiers de Marseille. Il s'occupe en particulier de la défense des forêts contre les incendies

Plusieurs buses alignées. Très important aussi pour leur efficacité : le débroussaillement - Radio France
Plusieurs buses alignées. Très important aussi pour leur efficacité : le débroussaillement © Radio France - Scouts et Guides de France Nature Environnement

Ce sont des sortes de brumisateurs géants gérés par les marins-pompiers. Des brumisateurs pour les arbres qui sont le long de la ligne de crête et qui servent de coupe-feu. Ils sont installés sur le domaine de Luminy, sur 3 secteurs différents. Il y a également un système équivalent dans le Massif de l'Etoile.

Une efficacité qui reste à prouver

Ce n'est pas une solution miracle contre les feux, mais bien un système préventif. Pas forcément prévu pour lutter contre le feu. Mais bien pour le retarder

"Quand on a des périodes très ventées, l'eau est emportée par le vent et pas forcément efficace dans la lutte directe contre les incendies (..) je ne dis pas que ça ne sert à rien, c'est un retardant, c'est déjà ça" Didier Réault, Directeur du parc national des Calanques

Didier Réault, directeur du Parc national des Calanques

Conclusion : ces asperseurs ont au moins un mérite.. celui d'exister !

"Il n'a jamais été mesuré quelle était techniquement la plus-value. Mais à partir du moment où cet outil existe et permet de prolonger les conditions d'hygrométrie, on ne s'en prive pas"Major Michel Beaumont

Les asperseurs : comment ça marche ? Reportage France Bleu Provence

Les asperseurs utilisés par les marins-pompiers des Bouches-du-Rhône, pour prévenir les risques incendies - Radio France
Les asperseurs utilisés par les marins-pompiers des Bouches-du-Rhône, pour prévenir les risques incendies © Radio France - Scouts et Guides de France Nature Environnement

"L'humidification est assez importante. Mais il faut aussi absolument que ce système soit couplé à un débroussaillement des espaces pour être efficace" Major Michel Beaumont