Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Des habitants des Pyrénées-Orientales privés de courrier parce qu'un chien a coursé le facteur

vendredi 9 mars 2018 à 19:39 Par Clémentine Vergnaud, France Bleu Roussillon et France Bleu

Une cinquantaine d'habitants de Palau-del-Vidre (Pyrénées-Orientales) ont été privés de courrier pendant cinq jours, jusqu'au vendredi 9 mars. En cause, le chien d'une riveraine, qui a poursuivi le facteur. Dans le quartier, c'est l'incompréhension mais La Poste évoque des questions de sécurité.

Les habitants de l'avenue Gaston-Pams ont été privés de courrier pendant cinq jours.
Les habitants de l'avenue Gaston-Pams ont été privés de courrier pendant cinq jours. © Radio France - Clémentine Vergnaud

Palau-del-Vidre, France

Leur boîte aux lettres est resté désespérément vide pendant cinq jours, jusqu'au vendredi 9 mars : à Palau-del-Vidre, dans les Pyrénées-Orientales, les habitants de l'avenue Gaston-Pams ont été privés de courrier par La Poste. En cause : le chien d'une des habitantes de la rue, qui a coursé le facteur lors de sa tournée. Si l'entreprise évoque des questions de sécurité, les riverains ne comprennent absolument pas cette mesure. 

Une cinquantaine de personnes touchées

Dans ce quartier pavillonnaire plutôt calme, Tom, le braque Saint-Germain qui a poursuivi le facteur, sait donner de la voix quand il entend les passants, depuis son enclos. Sa propriétaire, Dominique Le Bot, admet que son chien s'est échappé samedi 3 mars parce que le portail était mal fermé mais elle ne comprend pas la réaction de La Poste. "Ne plus distribuer le courrier à tout un quartier parce qu'un chien a poursuivi le facteur, j'ai trouvé ça démesuré. Qu'ils ne veuillent plus me le distribuer, je trouverais ça entièrement normal mais là je trouve que ça a été épique." Elle ironise : "Peut-être qu'un jour je me ferai mordre par un facteur !"

Au total, 17 habitations dont un cabinet médical ont été touchées par l'absence de courrier, ce qui représente une cinquantaine de personnes. Les riverains sont particulièrement agacés parce que La Poste ne les a pas prévenus. "On rentre dans l'irréel !", affirme Claude Soulhol, qui habite juste à côté. Il a eu l'occasion d'échanger avec une personne de l'entreprise. "Elle m'a dit : 'Mais monsieur, si nous ne pouvons pas distribuer le courrier nous ne pouvons pas non plus venir mettre des papiers dans les boîtes aux lettres pour prévenir les gens'." Les riverains ont donc dû aller au centre de tri de Saint-Génis-des-Fontaines, à 6 kilomètres, pour récupérer leur courrier. 

Une attestation affirmant que le portail resterait fermé

La Poste a renvoyé la balle à la mairie, via un courrier demandant à ce que les services municipaux règlent la situation avec la propriétaire de Tom. La municipalité a donc aidé Dominique Le Bot à rédiger une attestation affirmant que son portail resterait désormais bien fermé. La Poste est-elle allée trop loin dans ce dossier ? 

Non, d'après Simon de Castillo, en charge de la communication de l'entreprise dans le département. "On a pris ces dispositions pour que notre facteur ne soit pas à nouveau menacé par cet animal." C'est d'après lui une question importante de sécurité : "Dans les Pyrénées-Orientales, depuis 2012, on comptabilise 65 agressions canines." Pour les riverains touchés, la Poste assure que des indemnisations seront possibles au cas par cas