Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Dans quel état se trouve le bâtiment des Nouvelles Galeries de Mont-de-Marsan ?

mardi 19 août 2014 à 11:05 - Mis à jour le mardi 19 août 2014 à 18:00 Par Frederic Denis, France Bleu Gascogne

La mairie, représentée par l'adjoint au centre-ville Bertrand Tortigue, a pu le découvrir ce mardi matin lors d'une visite d'expertise du bâtiment fermé depuis mars 2008.

Le bâtiment des Nouvelles Galeries de Mont-de-Marsan
Le bâtiment des Nouvelles Galeries de Mont-de-Marsan © Radio France - Frédéric Denis

Cette visite est pilotée par une juge de l'expropriation qui fixera ensuite le prix de vente du site. Micheline Darrieux-Forasté, 87 ans, est sur place aussi, coiffure impeccable, tailleur bleu accompagné de son avocat parisien Bruno Philippon. La propriétaire historique des Nouvelles Galeries essaye toujours de faire annuler son expropriation décidée par arrêté par le préfet des Landes en octobre dernier.

"Bien sûr que je veux vendre" nous a t-elle déclaré, "mais à un prix raisonnable car le bâtiment est dans la famille depuis un siècle, depuis trois générations. Il appartenait à ma marraine ". Micheline Darrieux-Forasté a refusé de nous en dire plus sur ce prix. Elle lâche dans un sourire : "le silence est d'or, la parole est d'argent ". On sait qu'elle en a demandé jusqu'à 6 millions et demi d'euros. La mairie de Mont-de-Marsan lui a proposé 1 million et demi pour racheter, à l'amiable, le bâtiment.

Micheline Darrieux Forasté, propriétaire historique des Nouvelles Galeries de Mont-de-Marsan - Radio France
Micheline Darrieux Forasté, propriétaire historique des Nouvelles Galeries de Mont-de-Marsan © Radio France - Frédéric Denis

La mairie de Mont-de-Marsan veut y attirer des commerces et y faire construire des logements, notamment des logements sociaux. Elle était représentée ce matin par Bertrand Tortigue, adjoint au centre-ville et aux commerces, le directeur de cabinet et l'avocat de la maire de Mont-de-Marsan. Ce dernier avait mandaté un expert en immobilier et un expert architecte.

Lors d'une audience publique, consécutive à la visite de 3h, l'avocat bordelais de la mairie de Mont-de-Marsan a demandé à la juge de l'expropriation la nomination d'un expert judiciaire pour qu'il effectue un rapport appronfondi sur la surface du bâtiment des Nouvelles Galeries et sur son état de vétusté. La robe noire a rapporté plusieurs désordres flagrants : failles sur les murs porteurs, présence de termites dans tous les planchers, d'amiante ou encore suspicion de PCB dans le sol.

L'avocat parisien de la propriétaire historique du site a dénoncé une demande visant à faire baisser le prix du bien évalué à 3 millions d'euros par le service des Domaines. Il a tenté de démontrer aussi que la ville de Mont-de-Marsan n'a pas respecté la procédure pour saisir le juge de l'expropriation, qui fixera, au final, le prix de vente des Nouvelles Galeries.

On saura vendredi prochain si la juge de l'expropriation a éte correctement saisie, et le cas échéant, si elle décide ou pas de nommer cet expert judicaire pour évaluer la surface et l'état du bâtiment des Nouvelles Galeries. Dans ce cas également, elle fixera aussi une nouvelle audience pour fixer, cette fois-ci, le prix de vente du bâtiment. Cette nouvelle audience pourrait avoir lieu d'ici la fin de l'année.

L'avocat de la mairie de Mont-de-Marsan rapporte plusieurs désordres flagrants dans le bâtiment des Nouvelles Galeries