Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Davantage de monde devant les Restos du cœur de Guéret à cause du coronavirus

-
Par , France Bleu Creuse

De nouvelles têtes devant les restos du cœur de Guéret. La crise sanitaire a paralysé l'économie pendant deux mois, et les premiers a en souffrir sont les plus fragiles. Les travailleurs indépendants, mais aussi les intérimaires et les saisonniers qui ne trouvent plus d'embauches.

Les bénévoles déchargent les produits fraîchement arrivés
Les bénévoles déchargent les produits fraîchement arrivés © Radio France - Olivier Estran

Il est 9 heures, et la rue qui se trouve derrière l'église de Guéret se remplit de monde. Des personnes seules ou des familles qui attendent l'ouverture hebdomadaire des portes des Restos du Coeur. Pour Jean-Pierre, moniteur guide de pêche, cette attente est une nouveauté.

"En effet, durant deux mois je n'ai pas pu travailler, explique-t-il, et avec la sécheresse qui a tout stoppé l'été dernier, cela fait un an sans activités. C'est dur de se retrouver là, mais regardez nous sommes nombreux, des gens de toutes origines. C'est un mauvais cap à passer , mais on a pas le choix si on veut se nourrir."

Une douzaine de nouvelles familles inscrites - Line Lefort, responsable de l'antenne guérétoise

"Oui, on voit des nouvelles têtes, confirme Line Lefort, la responsable de l'antenne guérétoise  des Restos du cœur. Chaque semaine on a une soixantaine de familles qui viennent chercher leur colis, et parmi elle il y'a au moins une douzaine de nouvelles familles inscrites. Ce sont par exemple des intérimaires qui ne trouvent plus de travail, car les entreprises ont réduit leurs activités. Bref tous ceux qui n'arrivent pas en ce moment à trouver une embauche dans une économie ralentie."

"Il y a aussi des habitués que l'on ne voit plus, car ils n'osent plus venir au local, déplore Line Lefort, pourtant nous avons mis en place plein de précautions pour limiter au maximum le risque de contamination. Les bénéficiaires ne rentrent plus dans le bâtiment. On distribue les colis devant la porte."

A l'intérieur des bénévoles, majoritairement des femmes, s'activent. Tout le monde porte un masque ou une visière et des gants.

A Guéret, tous les bénévoles des Restos du cœur sont masqués
A Guéret, tous les bénévoles des Restos du cœur sont masqués © Radio France - Olivier Estran

Une seule distribution au lieu de deux 

Avec la crise sanitaire et le risque de contamination, certains des bénévoles ne peuvent plus venir, du coup  il n'y a plus deux distributions par semaine, mais une seule le vendredi matin. En revanche, avec le confinement d'autres personnes se sont trouvé du temps libre et ont rejoint l'association. 

C'est le cas de Lydia qui a entendu l'appel relayé par France Bleu Creuse "J'ai le sentiment de faire du bien et c'est une bonne chose, explique-t-elle avec beaucoup d'enthousiasme.  Je découvre l'organisation des Restos et je fais des compliments a cette association. Il y a une solidarité entre les bénévoles et la distribution c'est quelque chose des très vrai. On a besoin d'aider toutes ces personnes qui attendent dehors.. Ils nous connaissent, et ils nous remercient." 

A l'accueil des Restos du cœur, on distribue aussi des masques de protection
A l'accueil des Restos du cœur, on distribue aussi des masques de protection © Radio France - Olivier Estran

Les Restos du cœur de Guéret ont encore besoin de bras, notamment d'hommes pour assurer les collectes d'invendus dans les supermarchés. On peut les contacter à leur local au 4 rue de L'Eglise et au 05 55 41 06 18

Choix de la station

À venir dansDanssecondess