Société

DCNS : 1000 emplois en moins d'ici 2018

Par Anne Treguer, France Bleu Breizh Izel mardi 8 septembre 2015 à 16:48

Hervé Guillou, PDG DCNS
Hervé Guillou, PDG DCNS © Radio France - Anne TREGUER

A Brest (Finistère), 500 personnes ont manifesté ce matin à l'appel de plusieurs syndicats de DCNS pour dénoncer les suppressions de postes. Aujourd'hui débutent à Paris, les négociations sur l'avenir du groupe dans le cadre du Plan de performance annoncé par le PDG Hervé GUILLOU

Le 23 juillet dernier, le PDG Hervé Guillou avait annoncé le lancement en septembre du Plan de performance. Ce plan vise à redresser la barre du groupe industriel déficitaire l'an passé. D'ici 2018, 2000 départs sont programmés et un sur deux ne sera pas remplacé. Aujourd'hui, plus de 13 000 personnes travaillent à DNCS, leader mondial du naval de défense. 

DCNS est notamment présente à Brest et Lorient (Bretagne) ou encore Cherbourg. La direction de DCNS promet qu'il n'y aura aucune suppression d'emploi et précise qu'un poste sur deux sera renouvelé et que 1 000 collaborateurs seront recrutés d'ici 3 ans.  

Les syndicats craignent le transfert de salariés vers une filiale de DCNS

Les syndicats réclament plus de dialogue social et déplorent les efforts sur les personnels. Dans un communiqué publié ce 8 septembre, les organisations syndicales CGT, CFDT et l'UNSA rappellent qu'elles sont "opposées au transfert d'une partie des salariés de DCNS basés notamment à Brest, Lorient vers DES (Défense Environnement Service), une filiale commune avec Véolia.  Nous craignons le caractère obligatoire  pour les personnels concernés de suivre ce transfert d'activité."

Ce mardi matin,  500 manifestants se sont rassemblées devant la direction du site brestois, à l'appel des syndicats CFDT, CGT et UNSA et demandent à la direction de répondre précisément, notamment sur ce point de forte inquiétude.