Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

De faux cadavres exposés place de la mairie à Poitiers

-
Par , France Bleu Poitou, France Bleu

De faux cadavres sous leur linceul blanc disposés place de la mairie à Poitiers : c'est une action symbolique organisée samedi après-midi par une trentaine d'associations, réunies au sein des États Généraux des Migrations. Leur objectif : faire de Poitiers une ville accueillante pour les migrants.

L'un des nombreux faux cadavres exposé samedi après-midi place de la mairie à Poitiers
L'un des nombreux faux cadavres exposé samedi après-midi place de la mairie à Poitiers © Radio France - Baudouin Calenge

L'image est forte. Une dizaine de linceuls blancs répartis sur la place de la mairie de Poitiers. Sur le drap, un prénom réel ou inventé pour montrer que de nombreux migrants qui fuient leur pays meurent en mer. Montrer aussi que ceux qui survivent à la traversée de la Méditerranée sont parfois comme des cadavres errants à la recherche d'un toit.

Faire de Poitiers une ville accueillante pour les migrants

Cette action, c'est en fait un appel aux collectivités locales et à l'Etat pour qu'ils fassent davantage en matière d'accueil. Car selon les militants poitevins, plusieurs dizaines de migrants dorment chaque nuit dehors. "Nous avons accueilli l'été dernier des mamans avec leur bébé de sept mois ou leur enfant de trois ans qui dormaient dans la rue depuis des mois", s'étrangle Maryline, de l'association Welcome Poitiers. "Le droit d'asile est un droit constitutionnel", conclue Cheikh Diaby, président de l'association SOS Racisme. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess