Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

De jeunes Creusoises rêvent de devenir "Miss France Agricole" pour tordre le cou aux clichés

-
Par , France Bleu Creuse, France Bleu

Elles sont jeunes, jolies, agricultrices et fières de l'être. Des jeunes Creusoises participent au concours de "Miss France Agricole" pour défendre l'image de leur métier. Une profession qu'elles ont choisie par cœur et convictions.

Adeline Leroux, 28 ans s'occupe de 80 chèvres et 200 brebis
Adeline Leroux, 28 ans s'occupe de 80 chèvres et 200 brebis © Radio France - Olivier Estran

Loin des tapis rouges, des îles paradisiaques et des défilés en maillot de bain, voici un concours de Miss "les pieds dans la paille". Le concours de "Miss France Agricole" se déroule en ce moment sur internet. Dans toute la France, de jeunes agricultrices posent en photo au sein de leurs fermes ou de leurs élevages pour remporter ce titre qui sera décerné par les internautes.

Se faire entendre autant que les hommes

"Ça a commencé sur un coup de tête, encouragée par plusieurs copines qui ont cru en moi et qui m'ont dit "présente toi", mais avant tout c'est pour montrer que les femmes ont leur place dans ce monde-là et qu'on peut se faire entendre autant que les hommes."

Adeline Leroux a 28 ans. Elle est agricultrice depuis six ans dans la jolie commune du Moutier d'Ahun, chaque jour elle s'occupe de 80 chèvres et 200 brebis. Le lait est transformé sur place en fromages, dont une partie est vendue directement à la ferme. 

Adeline s'est lancée dans ce métier après des études de commerce
Adeline s'est lancée dans ce métier après des études de commerce © Radio France - Olivier Estran

Ongles vernis, léger maquillage et petites boucles d'oreille, la jeune femme enchaîne les soins aux animaux, la traite et la fabrication des fromages sans renoncer à prendre soin d'elle.

"Oui, parfois des gens que je croise en dehors de mon travail me disent "mais ce n'est pas possible, tu n'es pas agricultrice ? " Eh bien si, on peut être en bottes dans la journée, et aussi féminine quand on sort en jupe et en talons" sourit Adeline.

Le choix de devenir agricultrice après des études de commerce

Et pourtant les parents d'Adeline n'étaient pas agriculteurs. Cette jeune Creusoise a grandi sans imaginer qu'elle ferait ce métier, et a passé un BTS de commerce à Guéret. Une fois son diplôme en poche, elle part donner un coup de main à son frère Nicolas qui relance l’élevage de ses grands-parents.

"Ma sœur est forte dans le métier", commente Nicolas, "on a traversé des coups dur, et je ne serai pas là aujourd’hui si elle ne s’était pas levée tous ces matins..."

"Ce concours est aussi l'occasion de prouver qu'on aime nos animaux"confie Adeline
"Ce concours est aussi l'occasion de prouver qu'on aime nos animaux"confie Adeline © Radio France - Olivier Estran

Aujourd'hui Adeline Leroux est membre de la Commission des Agricultrices FDSEA de la Creuse.  

Elle a participé à l'élaboration d'un calendrier destiné à montrer les agricultrices de tous âges au travail, et participé a l’organisation d'une marche pour collecter des fonds pour la recherche à l'occasion d'Octobre Rose, le mois de prévention contre le cancer du sein. 

Mathilde, 22 ans au volant d'une moissonneuse de 275 chevaux

Autre candidate, Mathilde Bussière, 22 ans travaille pour une entreprise de machinisme agricole de Genouillac.

"Je conduis des ensileuses de 20 tonnes et 650 chevaux et des moissonneuses-batteuses de 275 chevaux" explique la jeune femme. 

Voici le genre d'engin piloté par Mathilde, 22 ans
Voici le genre d'engin piloté par Mathilde, 22 ans © Radio France - Olivier Estran

"On intervient pour les travaux dans les champs chez les agriculteurs, certains ouvrent de grands yeux quand ils me voient débarquer. Ils ont du mal à croire que c'est moi qui vais faire le travail... mais ensuite, ma fierté c'est quand ils réclament le retour "de la jeune conductrice" pour assurer leur récolte."

Mathilde rêve aussi de décrocher ce titre de "Miss France Agricole"
Mathilde rêve aussi de décrocher ce titre de "Miss France Agricole" - DR

"J'aime mon métier, j'en suis fière et dès que j'ai du temps libre, je file rejoindre aider mon compagnon sur son exploitation."

Votez pour elles... et pour eux !

On a jusqu'à jeudi midi pour voter pour nos jeunes Creusoises en "likant" leurs photos sur la page Facebook du concours Miss et Mister France Agricole.

Car oui, ce concours est aussi ouvert aux hommes. Florent Pradillon, éleveur de Blondes D'Aquitaine n'hésite pas à se lancer.

Les résultats seront proclamés sur internet samedi soir, quasiment au même moment que le titre de Miss France dont le concours se déroule à la télé.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess