Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Des jeunes sans-papiers s'installent dans un immeuble du diocèse à Avignon

vendredi 21 décembre 2018 à 11:44 Par Philippe Paupert, France Bleu Vaucluse

Un collectif d’associations a investi 400 mètres carrés rue Pasteur à Avignon. Le bâtiment appartient au diocèse. Le collectif souhaite régulariser cette occupation car il y a urgence pour héberger les jeunes sans abri et sans papiers. Le collectif réclamait un bâtiment depuis des mois.

Des jeunes sans papiers se sont installés dans un immeuble du diocèse d'Avignon
Des jeunes sans papiers se sont installés dans un immeuble du diocèse d'Avignon © Radio France - Philippe Paupert

Avignon, France

Un immeuble du centre ville d'Avignon est occupé par des jeunes sans abris et sans papier. Le collectif d'associations Rosemerta  s'est imposé dans un immeuble du diocèse : 400 mètres carrés inoccupés rue Pasteur. Le bâtiment devrait héberger une trentaine de jeunes sans papiers.  Un ultimatum avait été lancé il y a quelques jours avec l'arrivée des froids hivernaux. Le collectif a donc investi le bâtiment ce vendredi matin. Autrefois l'Union départementale des associations familiales occupait les lieux. L'été, la cour du bâtiment occupé accueille des spectacles de théâtre dans la cour du Barouf.

Un matelas et une chaise dans chaque pièce

Depuis prés d'un an, le collectif d'associations d'Avignon demandait sans réponse un bâtiment à la mairie, à la préfecture, au diocèse. Un ultimatum avait été lancé il y a quelques jours avec l'arrivée de l'hiver. Le collectif a donc investi le bâtiment ce vendredi matin. Le cadenas du portail a été retiré. Une remorque de canapés, matelas, chaises a été rapidement vidée pour emménager. Céline guide les jeunes sans papiers : "Chacun met un matelas et une chaise dans chaque chambre". Manu cherche le compteur d'électricité pour rendre vivables ces pièces froides. Le collectif d'associations réclamait depuis des mois un bâtiment.  Chantal explique que c'est "une réquisition illégale mais nous souhaitons un statut légal avec une mise à disposition du lieu pour héberger des personnes sans-papiers."

Aucune dégradation mais une urgence humanitaire

Au portail, un des responsables de l'immobilier du diocèse demande de ne faire aucune dégradation avant de s'éloigner avec le sourire. Camille, la porte parole du collectif d’association Rosemerta, assure que "l'objectif est d'avoir une convention d’occupation temporaire du lieu. On reste ouvert au dialogue avec le diocèse. On a répondu à une urgence humanitaire". Le collectif souhaite légaliser rapidement son installation.  Un concert de soutien est organisé samedi dans le bâtiment occupé rue Pasteur à Avignon.

Le diocèse, "atterré" par cette occupation, dégage sa responsabilité

Le diocèse d'Avignon assure que les locaux sont "dans un état de vétusté ne permettant pas l’accueil du public." L’archevêché précise: "pour dégager notre responsabilité civile en cas d’accident, nous sommes obligés de déclarer notre opposition à une telle occupation illégale". Le diocèse ajoute qu'il regrette "les lenteurs administratives" mais Monseigneur Cattenoz considère que "si le dialogue c'est de s'installer et de dire maintenant vous nous acceptez, ça me semble étrange. Nous sommes atterrés par la manière d'agir de ces gens qui se référent à des collectifs politiques". A la question d'une possible évacuation du bâtiment, l'archevêque répond "on en n'est pas là pour l’instant. Je reste ouvert à tout mais pas à des actions clandestines sans qu'on dialogue vraiment".

Monseigneur Cattenoz "Je suis atterré, ouvert à tout mais pas aux actions clandestines"

Camille "c'était ouvert, on a poussé le portail" pour occuper un bâtiment avec les sans-papiers

Les pièces vides du bâtiment du diocèse accueillent les jeunes sans papier et sans abri à Avignon - Radio France
Les pièces vides du bâtiment du diocèse accueillent les jeunes sans papier et sans abri à Avignon © Radio France - Philippe Paupert
Des avignonnais solidaires ont offert du mobilier pour aménager le bâtiment vide du diocèse - Radio France
Des avignonnais solidaires ont offert du mobilier pour aménager le bâtiment vide du diocèse © Radio France - Philippe Paupert