Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

De la difficulté à entretenir son patrimoine : l'exemple de Madranges en Corrèze

-
Par , France Bleu Limousin

Le drame de Notre-Dame de Paris a mis en lumière la situation du patrimoine religieux en France. Et des difficultés pour les communes en particulier de faire face aux dépenses qui y sont liées. Une illustration en Corrèze à Madranges.

Le temple protestant de Madranges a été inauguré en 1900.
Le temple protestant de Madranges a été inauguré en 1900. © Radio France - Philippe Graziani

Madranges, France

Madranges compte 200 habitants. Comme partout il y a une église mais aussi, une rareté, un temple protestant. Tous deux ont été bâtis au début de siècle dernier, sont très peu utilisés désormais pour des offices religieux et tous les deux ont besoin de gros travaux. Le temple en priorité où l'humidité ruisselle à flots. Des travaux d'étanchéité, après ceux déjà réalisés sur la toiture, doivent y être faits : changer les portes et fenêtres notamment, et refaire le plafond très vermoulu. Une facture de 160 000 euros pour la communauté de communes Vézères-Monédières-Millesources qui en est désormais propriétaire.

La toiture du temple a été récemment refaite. C'est l'intérieur qui demande maintenant des travaux en particulier pour l'étanchéité - Radio France
La toiture du temple a été récemment refaite. C'est l'intérieur qui demande maintenant des travaux en particulier pour l'étanchéité © Radio France - Philippe Graziani

Plus de croix sur le clocher

Dans l'église c'est l'inverse. L'intérieur est en bon état. Mais c'est l'extérieur qui nécessite des travaux certes moins urgents que ceux du temple. La toiture du clocher doit surtout être totalement refaite. "On a même été obligés d'enlever la croix qui était au-dessus parce qu'elle penchait dangereusement" raconte le maire Didier Deguin. Trois tableaux du chemin de croix par ailleurs doivent être restaurés. La facture totale devrait aussi tourner autour des 160 000 euros. Mais malgré les subventions, ces investissements sont très lourds pour la commune et la communauté de communes.

Moins de 20 000 euros de dons

Difficile surtout de renoncer à ces travaux explique le maire. "C'est notre honneur de continuer cette œuvre qui a accompagné nos anciens. Je me vois mal dire : on n'a plus les moyens, on laisse tomber". Les habitants avouent aussi leur attachement à ce patrimoine. Mais pour autant l'appel aux dons lancé il y a un an pour le temple par la Fondation du patrimoine n'a permis de récolter que moins de 20 000 euros. Le maire en espérait 50 000. "C'est la starisation du système : si c'est connu, les gens se précipitent. Si ce n'est pas connu, on s'en fout un peu". A défaut de dons le maire ne voit guère d'autres solutions, à termes, que de faire payer un peu tout le monde en augmentant les impôts

L'église de Madranges date de 1905, postérieure donc au temple. Avant 1900 la commune n'avait pas de lieu de culte. Les habitants devaient se rendre au Lonzac - Radio France
L'église de Madranges date de 1905, postérieure donc au temple. Avant 1900 la commune n'avait pas de lieu de culte. Les habitants devaient se rendre au Lonzac © Radio France - Philippe Graziani