Agriculture – Pêche

De la musique pour éliminer les virus qui déciment les pêchers du Roussillon

Par Sébastien Berriot, France Bleu Roussillon mardi 8 septembre 2015 à 5:00

L'appareil de Génodics dans les vergers de pêchers de M. Bolfa
L'appareil de Génodics dans les vergers de pêchers de M. Bolfa © Radio France - Sébastien Berriot

C'est la première fois au monde que la méthode est testée sur des pêchers : un arboriculteur installlé à Palau-Del Vidre et Saint-Féliu-d'Avall a installé des hauts-parleurs dans ses vergers pour empêcher le développement du sharka, ce virus qui décime les pêchers.

C'est la société parisienne Génodics qui est à l'origine du projet. La méthode consiste à diffuser des séquences de musique dans les vergers afin de perturber le développement du virus.

Lorsqu'on lui a fait la proposition, Patrick Bolfa, arboriculteur installé à Palau-del-Vidre et Saint-Féliu d'Avall a tout de suite accepté. "A cause du Sharka, je dois abattre dans les vergers plusieurs milliers de pêchers chaque année,  et même si la diffusion de musique peut prêter à sourire, j'ai quand même décidé d'essayer" explique l'agriculteur.

Ce type de méthode avec diffusion de musique a déja été testé sur des tomates ou encore sur des bovins, mais jamais encore pour lutter contre une virus qui s'attaque aux pêchers. C'est une première mondiale .

Patrick Bolfa a donc installé des poteaux dans ses vergers avec des haut-parleurs. Ils diffusent plusieurs fois par jour des séquences de piano et de trompette . Les morceaux ont été spécialement conçus pour atteindre le virus et empécher son développement.

Pour savoir si la méthode fonctionne, il faudra attendre la fin de la campagne de pêche début octobre. On saura alors si les séquences de musique ont fait ou pas reculer le virus.

Reportage de Sébastien Berriot

Michel Duhamel, président de la société Génodics

Des séquences de piano et de trompette sont diffusées dans les vergers - Radio France
Des séquences de piano et de trompette sont diffusées dans les vergers © Radio France - Sébastien Berriot