Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

De la prison au Sablé FC : le singulier parcours du footballeur Jeffrey Quarshie

jeudi 31 août 2017 à 18:54 - Mis à jour le jeudi 31 août 2017 à 18:47 Par Julien Jean, France Bleu Maine et France Bleu

Le Sablé FC vient de recruter ce footballeur libéré de prison en juin dernier. Une seconde chance et une nouvelle vie pour Jeffrey Quarshie dont les rêves de carrière professionnelle se sont brisés en 2011, suite au braquage d'un fast-food pour lequel il a été condamné à 6 ans de prison.

Jeffrey Quarshie sur la pelouse du Sablé FC
Jeffrey Quarshie sur la pelouse du Sablé FC © Radio France - Julien JEAN

Sablé-sur-Sarthe, France

En juin, il était encore derrière les barreaux. Désormais, il porte désormais le maillot bleu du Sablé FC et s'est marié la semaine dernière. "Mon parcours n'a rien de "normal"... mais bon c'est ma vie, c'est mon histoire" constate calmement Jeffrey Quarshie, 26 ans. Lui, qui voulait embrasser une carrière professionnelle, a passé 3 années en prison et doit aujourd'hui porter un bracelet électronique à l'entrainement.

C'est en 2011 que sa vie dérape. Alors que la plupart des clubs professionnels bretons lui manifestent de l'intérêt, il est à 19 ans interpellé pour le braquage du Mc Donald's de Cesson dans la banlieue de Rennes. Des faits qu'il nie mais pour lesquels il est condamné par la cour d'assises d'Iles et Vilaines à une peine de 6 ans de prison ferme. "Cela a été dur, j'ai été enfermé et privé de tout. Privé de ma famille, privé de football". Mais il conserve ses rêves : "Je ne pensais qu'à ça, le foot, le foot, le foot. Et je me suis dit "bon j'ai pris 6 ans, je vais en faire 3 ou 4 et je vais montrer à tout le monde qui je suis".

C'est notre rôle associatif. On n'est pas là que pour faire du football

Mais encore fallait-il trouver un club prêt à l'accueillir. Le petit frère de Jeffrey qui jouait la saison passé au Sablé FC sollicite le président Gérard Gauthier. Et ce dernier accepte. "Nous avons considéré que c'est un rôle associatif, de tendre la main de temps en temps dans des situations particulières comme celle-ci. On n'est pas là que pour faire du football, on est là aussi pour faire des hommes. Et si on peut aider ce jeune à repartir dans la vie, ce sera un beau challenge que l'on aura réussi".

Libéré en juin dernier, mais toujours sous contrôle judiciaire, Jeffrey Quarshie retrouve donc un club mais aussi un emploi. Car en plus de sa place dans l'équipe première, le Sablé FC lui offre un poste d'éducateur. "Franchement j'ai été surpris. Cela m'a fait du bien parce qu'on ne m'a pas mis dans une case, on ne m'a pas fermé la porte. que l'on ne mette pas dans une case". Marié depuis une semaine et père de 2 enfants, Jeffrey veut désormais mener une vie tranquille et réaliser la meilleure saison possible pour remercier les dirigeants saboliens de leur confiance.