Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

De la publicité expérimentée sur les trottoirs : la mairie de Bordeaux pas emballée

-
Par , France Bleu Gironde, France Bleu

Un décret du 22 décembre donne le coup d'envoi d'une expérimentation à Bordeaux, Nantes et Lyon : la publicité sur les trottoirs des villes grâce à une peinture à l’eau biodégradable. Sauf que la mairie de Bordeaux n'est pas au courant et qu'elle a toujours refusé les demandes de ce type.

En avril dernier à Paris, SFR avait communiqué sur les trottoirs.
En avril dernier à Paris, SFR avait communiqué sur les trottoirs. - © Maxppp

C'est pour le moins curieux. L'autorisation permettant d'expérimenter la publicité sur les trottoirs de trois grandes villes françaises, Bordeaux, Nantes et Lyon, a été publiée en fin de semaine dernière au Journal Officielle. L'expérience doit durer un an et demi et aurait dû débuter ce lundi 25 décembre. Sauf qu'à Bordeaux, personne n'est au courant de cette nouveauté.

Décret ou règlement local : qui doit l'emporter ?

A tel point que la mairie de Bordeaux a publié un communiqué ce mardi pour préciser sa position. D'abord elle regrette n'avoir été ni informée ni consultée en amont de cette décision. Ensuite, elle rappelle qu'elle a régulièrement opposé un refus à des demandes de ce type émanant d’annonceurs ou de commerçants considérant que cela constituait une pollution visuelle inutile. La ville s’appuie en cela sur son règlement local de publicité.

C'est justement le problème aujourd'hui. La mairie aimerait savoir qui doit avoir le dernier mot. En clair le règlement local peut-il encore primer face à cette expérimentation ? La ville précise qu'elle demeure donc dans l’attente de précisions quant à l’utilité d’une telle décision et des conditions de son application.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess