Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Confinement - Coronavirus : 100% solidaire

De nouveaux bénévoles aident la banque alimentaire de Touraine à poursuivre son activité

-
Par , France Bleu Touraine

"Là, ce n'est plus moi qui donne les ordres, je suis manoeuvre au service d'une organisation bien rodée" dit le chef d'un restaurant d'Indre-et-Loire. Depuis que son établissement a fermé, il vient plusieurs heures par jour aider la banque alimentaire d'Indre-et-Loire.

En moyenne, la banque alimentaire de Touraine récupère une tonne et demi de produits frais par jour, comme avant le confinement
En moyenne, la banque alimentaire de Touraine récupère une tonne et demi de produits frais par jour, comme avant le confinement - ©Dominique Cochard

La banque alimentaire de Touraine maintient toutes ses activités, malgré le confinement : En moyenne, elle continue à ramasser environ une tonne et demi de produits frais, chaque jour, qu'elle redistribue ensuite à une quarantaine d'associations partenaires toujours opérationnelles. Les grandes surfaces donnent moins qu'avant, mais des producteurs compensent. 

Coté bénévoles, les plus fragiles sont laissés à l'abri et soutiennent l'association de loin en envoyant des messages d'encouragement. Heureusement, la banque alimentaire peut aussi s'appuyer sur quelques nouveaux venus, comme Bernard Charret : depuis la fermeture de son restaurant, "les Chandelles Gourmandes", à Larçay, le chef donne deux à trois heures par jour à la banque alimentaire. Ce défenseur des produits du terroir n'a pas besoin de ça pour s'occuper, mais il voulait se sentir utile et considère le fait de venir à la banque alimentaire comme un acte militant : "Quand on est cuisinier, le partage de la nourriture, c'est forcément important. Là, ce n'est plus moi qui donne des ordres, ici, je suis manoeuvre. Je me mets au service de l'organisation qui est bien rodée. _Ca apprend aussi un peu l'humilité d'être là simplement pour aider, sans vouloir forcément changer quelque chose là où tu vas_. C'est une très bonne leçon, ça!!"

Investi depuis des années dans l'aide aux personnes défavorisées, Bernard Charret avait déjà participé à quelques opérations avec la banque alimentaire, mais c'est la première fois qu'il se met au service de l'association : "Venir ici, c'est aussi l'occasion de rencontrer des gens fabuleux...sans arrêt, je rencontre des gens totalement inattendus. La banque alimentaire, c'est vraiment rigolo parce que _tu ne rencontres jamais deux personnes qui ont le même caractère, mais tout le monde a la même bonne volonté_. Pour moi, c'est une nouvelle très belle expérience humaine de plus". Et non content de faire le manutentionnaire pour la banque alimentaire, Bernard Charret cuisine aussi chaque mardi pour "la table de Jeanne-Marie", une association qui offre des repas aux démunis et sans-abris, à Tours.

Il faut aussi noter que la banque alimentaire de Touraine a maintenant reçu suffisamment de gel hydroalcoolique et de masques pour tous ses bénévoles.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu