Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

De nouvelles barrières anti-attentats testées à La Grande-Motte

mardi 29 août 2017 à 19:19 Par Sylvie Duchesne, France Bleu Hérault et France Bleu

La ville de La Grande-Motte (Hérault) a testé le week-end dernier de nouvelles barrières pour bloquer les voitures béliers. C'est la société Haltbrack Défense, basée dans les Bouches-du-Rhône qui les commercialise. Fabriquées en France, elles permettent de stopper une camionnette lancée à 60 km/h.

© Radio France -

La Grande-Motte, France

C'est devenu un casse-tête pour toutes les villes qui accueillent de grosses manifestations. Comment faire pour éviter les actes terroristes avec des véhicules bélier ?

À l'occasion des parades et du feu d'artifice programmés le dernier week-end d'août à La Grande-Motte, la mairie a décidé de tester de nouvelles barrières. Elles avaient été présentées quelques mois plus tôt à l'occasion du salon de la police municipale organisé dans la ville.

C'est la société Haltbrac Défense, basée dans les Bouches-du-Rhône, qui les commercialise. Elle s'est inspirée des barrières utilisées en Israël depuis des années.

Baptisées BAAVA comme "barrières amovibles anti-véhicules assassins", ces barrières sont plus légères, modulables et peuvent s'installer très rapidement.

"Ce sont des barrières en L, qui mesurent 90 cm à un mètre. Lorsque le véhicule va venir frapper la partie verticale du L, il va y avoir une rotation à l'angle du L et cette rotation va permettre un transfert de la charge de la force du véhicule, qui est une force horizontale, dans le sol, c'est à dire verticalement. Ça nous permet d'arrêter très vite un véhicule."

Armel Lande, co dirigeant d'Haltbrac Défense

Une barrière BAAVA - Radio France
Une barrière BAAVA © Radio France -

L'autre avantage de ces barrières, c'est que ça coûte beaucoup moins cher aux communes. Elles sont réutilisables et nécessitent l'intervention d'une ou deux personnes pour les installer et les démonter. Rien à voir avec des blocs de béton qu'il faut louer à chaque fois pour barrer les accès et moins chères que des agents municipaux qui doivent rester mobiliser pendant de longues heures.

C'est ce qui a séduit le maire de La Grande-Motte, Stéphan Rossignol :

"On a évalué, pour cette année 2017, pour toutes les manifestations que nous avons, le coût à 70.000 euros. "

Des barrières beaucoup moins chères que des plots en béton

La mairie de La Grande-Motte décidera à l'automne si elle investit dans ces barrières. Montant de la note : 4.000 euros pour 10 modules.