Société

De plus en plus de Sarthois ont recours à la crémation

France Bleu Maine vendredi 1 novembre 2013 à 14:21

Le jardin du souvenir du cimetières Sud au Mans
Le jardin du souvenir du cimetières Sud au Mans © Radio France

40% des Sarthois choisissent la crémation comme mode d'obsèques. Face à cette évolution, le jardin du souvenir du cimetière Sud du Mans a dû être réaménagé.

Cela fait plus de vingt ans que le jardin du souvenir du cimétière Sud du Mans existe. Situé à deux pas du crématorium, les cendres y sont dispersées. Depuis quelques temps, le jardin est saturé, les cendres étant jetées au pied des arbustes. L'association des crématistes du Maine a donc décidé de le réaménager avec l'aide de la mairie. Le jardin est désormais composé de puits recouverts de galets, où sont versées les cendres.

En Sarthe, 40% des personnes se font incinérer , une part supérieure à la moyenne nationale car le département compte deux crématoriums, au Mans et à Ruaudin. La crémation devient un mode d'obsèques courant, cependant les proches ont encore besoin d'avoir un endroit où se recueillir, dans le jardin du souvenir mais aussi grâce aux colombariums. "C'est très difficile de quitter l'idée que le corps a besoin d'être enterré, c'est donc nécessaire d'avoir un lieu de recueillement."

Roger Laure, le président du comité d'ethique du crématorium du Mans

L'année prochaine, un deuxième jardin du souvenir sera aménagé au cimetière Sud du Mans.

Le reportage de Lise Verbeke au jardin du souvenir