Société

De plus en plus de surendettés en Gironde

Par Florence Pérusin, France Bleu Gironde mercredi 26 février 2014 à 10:00

30% des dossiers de surendettement aboutissent à un effacement de dettes.
30% des dossiers de surendettement aboutissent à un effacement de dettes. © Radio France - Jeanne marie Marco

La Banque de France a recensé en 2013 4.800 dossiers, soit 2 % de plus que l'année précédente. Une hausse deux fois plus importante qu'au niveau national.

Dans 90 % des cas, ce sont les crédits à la consommation qui sont responsables de ces situations d'asphyxie financière. Sur l'ensemble des dossiers déposés en 2013, près de la moitié des personnes ont des ressources inférieures au SMIC, un quart d'entre elles sont au chômage et 15 % sont des retraités, à l'image de Jean-François, qui s'apprête à déposer son dossier à la Banque de France.

"Depuis que je suis à la retraite , mes revenus ont chuté de 30 % et je ne peux plus payer." — Jean-François

Pour venir en aide à ces surendettés, l'association Famille en Gironde consitute les dossiers, et argumente parfois auprès des banquiers. L'une de ses responsables, Dominique Lamouroux, assure que contrairement aux idées reçues, les surendettés ne sont pas des imprudents à la dépense facile.

Dominique Lamouroux dans le studio de France Bleu Gironde - Radio France
Dominique Lamouroux dans le studio de France Bleu Gironde © Radio France - Florence Pérusin

"Un accident de vie comme un décès ou une perte d'emploi : voilà la première cause de surendettement des familles." — Dominique Lamouroux, de l'Association Familles en Gironde.

Selon elle la loi Hamon peut représenter une avancée mais elle se dit prudente notamment quant à la mise en oeuvre du fameux "fichier positif" que les prêteurs seront désormais censés consulter.

Dominique Lamouroux: "Le surendettement, ça touche toutes les classes sociales"

 

"La vie de surendetté, c'est une vie de frustré!"