Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

EN IMAGES - Des ossements retrouvés lors de travaux à l'église Notre-Dame de Talant en Côte-d'Or

lundi 4 juin 2018 à 20:10 Par Thomas Nougaillon, France Bleu Bourgogne et France Bleu

Deux fragments de crânes, un fémur et un tibia retrouvés en plein centre-ville de Talant dans l'agglomération de Dijon. Ces ossements humains ont été découverts le 29 mai dernier par des ouvriers au cours de travaux.

L'église Notre-Dame de Talant
L'église Notre-Dame de Talant © Radio France - Thomas Nougaillon

21240 Talant, France

Ces ossements ont été mis au jour au cours de travaux sur les fondations de l'église Notre-Dame de Talant. Une église érigée au XIIIe siècle à deux pas de l'actuelle mairie, au beau milieu de l'ancien village. Ce sont deux ouvriers, dont l'un conduisait une mini-pelle qui les ont découverts, ces restes humains se trouvaient dans une fosse sableuse de 4 mètres de long. Les ouvriers ont immédiatement stoppé leurs travaux de terrassement destinés à créer un système de drainage autour de l'église pour alerter la mairie. 

Rencontre avec les deux ouvriers à l'origine de cette découverte archéologique

Alex, c'est cet ouvrier qui a découvert les ossements le 29 mai 2018 - Radio France
Alex, c'est cet ouvrier qui a découvert les ossements le 29 mai 2018 © Radio France - Thomas Nougaillon

Alex Fortier, a 25 ans, il est ouvrier-polyvalent chez Gaudry une entreprise du bâtiment de Ruffey-lès-Échirey près de Dijon, c'est lui qui a fait la découverte. "J'étais sur la mini-pelle en train de creuser, à un moment j'ai vu quelque chose, un objet marron, j'ai pensé qu'il s'agissait d'un bout de bois, je suis allé voir et non, en fait il s'agissait d'ossements" explique l'ouvrier.

Alex Fortier est tout jeune dans le bâtiment, il est encore tout retourné par cette trouvaille tout à fait fortuite. "C'est la première fois que je découvre des ossements donc, oui, j'ai été un peu choqué même si on travaille au pied d'une église et que j'aurais pu m'y attendre". 

Notre reporter a pu voir ces ossements avant qu'ils ne soient retirés de la couche de terre

Michaël Voiturier, collègue d'Alex, et Christophe Chevriau de la mairie de Talant - Radio France
Michaël Voiturier, collègue d'Alex, et Christophe Chevriau de la mairie de Talant © Radio France - Thomas Nougaillon

Le collègue d'Alex, Michaël Voiturier, travaille depuis 16 ans dans le BTP, la trentaine bien tassée, ce n'est pas la première fois qu'il "tombe sur un os". Nous conduisant dans la fosse creusée au niveau des fondations, il explique la découverte. "Ils étaient à même la terre, le long du mur, on peut encore voir quelques bouts d'os toujours apparents" détaille t-il. Une découverte qui titille Michaël Voiturier, il aimerait bien en savoir un peu plus sur l'origine de ces fragments de cadavres mis au jour. Pour l'instant on sait seulement qu'ils appartenaient à deux individus adultes. "J'aimerai surtout savoir à quelle période ils remontent, il est possible, paraît-il, qu'il puisse s'agir de maçons qui ont travaillé à la construction de l'église au XIIIe siècle. Des hommes qui auraient pu être enterrés sur place comme cela se faisait beaucoup à l'époque".  

Michaël Voiturier

Les ossements qui ont été découverts  - Radio France
Les ossements qui ont été découverts © Radio France - Thomas Nougaillon

Deux archéologues du Service Régional de l'Archéologie se sont déplacés à Talant ce lundi 4 juin 2018. En attendant de connaître leurs conclusions éventuelles, les spéculations vont bon train pour tenter de deviner l'identité des défunts et la période de leur inhumation. Christophe Chevriau, responsable des travaux à la mairie de Talant pense qu'ils peuvent avoir été enterrés bien en amont de la construction de Notre-Dame. "On peut considérer qu'il y a eu des travaux de construction bien avant l'arrivée de l'église en 1208, et dès l'an 800 des ouvriers étaient présents ici à Talant". 

Christophe Chevriau, responsable des travaux pour la mairie de Talant

Vue de l'église de Talant  - Radio France
Vue de l'église de Talant © Radio France - Thomas Nougaillon

Les archéologues ont maintenant terminé leur travail. En attendant -peut-être un jour, d'en savoir plus- ces ossements doivent maintenant rejoindre l'ossuaire du cimetière communal de Talant.