Société

À Deauville, l'hommage aux victimes des attentats

Par Marc Vantorhoudt, France Bleu Normandie (Calvados - Orne) mercredi 23 mars 2016 à 17:47

Le monument élevé sur le Pont des Belges.
Le monument élevé sur le Pont des Belges. © Radio France - Marc Vantorhoudt

250 personnes se sont rassemblées sur le Pont des Belges qui relie Deauville et Trouville, mercredi 23 mars, au lendemain de l'attentat de Bruxelles qui a fait une trentaine de morts et 200 blessés. Une forte marque de soutien au peuple belge, qui entretient des liens forts avec la Côte Fleurie.

Les drapeaux belge et français sont en berne de chaque côté du pont. Des bougies, des petits insignes portant le message "Tous Unis" écrits en noir jaune et rouge aux couleurs du drapeau belge... Chacun a rendu hommage à sa façon aux victimes de l'attentat de Bruxelles. Mais tous voulaient se rassembler pour le faire. Gundula Mullois est venue de Pont-l'Évêque pour participer à cet hommage.

Gundula Mullois est venue à Deauville pour participer à l'hommage aux victimes

Le maire de Deauville Philippe Augier est à l'origine de ce rassemblement. Il a rappelé au cours d'un bref discours l'importance des liens entre la Belgique à la Côte Fleurie. La solidarité des personnes venues rendre hommage aux victimes a touché Rosette, une Belge qui vit à Deauville.

Rosette raconte comment elle a vécu les attentats

Parmi les personnes rassemblées, une classe de Seconde entière. Les 33 élèves sont venus du Lycée André-Maurois. Ils ont décidé entre eux de venir se recueillir sur le pont. "C'est ma mère qui m'a prévenu qu'il y avait un attentat en Belgique. J'en ai parlé avec les autres dans la classe. On a décidé de tous venir à l'hommage aujourd'hui", raconte Zoé Lefaix.

Zoé Lefaix, élève de seconde, explique pourquoi elle et ses camarades sont venus

C'est toute la Côte Fleurie qui entretient des relations étroites avec la Belgique. Notamment parce qu'en août 1944 ce sont les soldats belges de la "Brigade Piron" qui ont libéré Cabourg, Houlgate, Deauville puis Honfleur, avant d'atteindre Bruxelles début septembre. D'où le lieu de l'hommage aux victimes organisé mercredi sur le Pont des Belges.