Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Glyphosate, carburants, déchets : réécoutez le débat de France Bleu Périgord sur l'écologie

-
Par , France Bleu Périgord

Dans le cadre du grand débat national lancé par le gouvernement, ce jeudi 7 février France Bleu Périgord organisait sa deuxième émission en direct d'une commune de Dordogne. Pendant une heure, à Prigonrieux, le public a débattu autour du thème de la transition écologique.

Jean-Paul Rochoir, maire de Prigonrieux et Michel Delpon, député LREM ont participé à ce débat.
Jean-Paul Rochoir, maire de Prigonrieux et Michel Delpon, député LREM ont participé à ce débat. © Radio France - Lionel Béchadergue

Prigonrieux, France

France Bleu Périgord vous donne la parole. Dans le cadre du grand débat national lancé par le gouvernement, du 31 janvier au 7 mars, la première radio de Dordogne s'installe dans quatre communes du département pour quatre réunions autour de thèmes différents. 

Ce jeudi 7 février, France Bleu Périgord s'est installé à la salle des fêtes de Prigonrieux en Bergeracois. Pendant une heure une cinquantaine de personnes a pu interpeller le député LREM Michel Delpon et le maire socialiste de Prigonrieux, Jean-Paul Rochoir sur le thème de la transition écologique et émettre des propositions pour protéger la planète.

Réécoutez l'intégralité du débat.

Il a notamment été question de la gestion des déchets et de l'obsolescence programmée. Dans le public, Pierre a proposé d'augmenter la durée légale de garantie des produits manufacturés. "Une mesure qui ne coûte rien à l'Etat", a précisé le Périgourdin. Edouard de Saint-Georges-de-Montclard a lui envisagé de rétablir les consignes pour les bouteilles en verre. "Le problème c'est qu'il faut garder la bouteille, il faut prendre le temps de la rapporter et je ne sais pas si c'est dans l'état d'esprit actuel," a répliqué le maire de Prigonrieux, Jean-Paul Rochoir. Selon Michel Delpon "il faut avant tout réduire les bouteilles plastiques."

Moins taxer le carburants en zone rurale

A propos des transports, Pierre a proposé de moins taxer les carburants dans les zones rurales par rapport aux zones urbaines. "Il y a beaucoup de gens ici en Dordogne et ailleurs qui sont éloignés de tout et doivent de toute façon utiliser leur voiture." Selon le député LREM, il faut avant tout imaginer des compensations pour ces conducteurs qui ne peuvent se passer de leur voiture. Michel Delpon, très prudent sur la promotion des voitures électriques. "On ne sait pas encore comment on va détruire les batteries, voilà pourquoi je suis plutôt porté sur l'hydrogène qui est beaucoup plus propre."

Une cinquantaine de personnes a participé à ce débat. - Radio France
Une cinquantaine de personnes a participé à ce débat. © Radio France - Lionel Béchadergue

_Sébastien agriculteur à Lamonzie-Saint-Martin, a tenu à défendre sa profession en rappelant que "les vaches consomment plus de gaz carbonique qu'elles produisent de méthane. Les résidus de glyphosate dans votre corps viennent avant tout des produits importés du Mercosur, pas du vin que vous consommez." Selon cet éleveur de volailles et de lapins il faut surtout arrêter d'importer des produits qui subissent des normes moins importantes qu'en France. "Nous avons signé le traité Ceta. Il nous permet de vendre du vin au Japon. Il faut contrôler et interdire les produits litigieux,"_ a insisté le député Michel Delpon.

Quel avenir pour le glyphosate ?

Lors de ce débat il a évidemment été question du glyphosate. L'Union européenne a renouvelé son homologation pour cinq ans en 2017, mais Emmanuel Macron s'est engagé à le bannir en France d'ici à 2021. Michel Delpon s'est abstenu lors du vote sur le sujet à l'assemblée nationale. "Il y a un problème pour les agriculteurs mais aussi pour les consommateurs. On va y arriver. Il faut trouver des alternatives." 

Prochain débat le jeudi 14 février

Ces propositions et échanges seront retranscrites sur le site internet du Grand Débat. La prochaine rencontre organisée par France Bleu Périgord aura lieu le jeudi 14 février à Montignac avec Bernard Cazeau, sénateur de La République en Marche et Laurent Mathieu maire de la commune pour parler des institutions. Rendez-vous à la salle des fêtes dès 17h30. Le débat commencera à 18h.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu