Société

Débat sur la laïcité au congrès de la FCPE de Loire-Atlantique

France Bleu Loire Océan samedi 28 mars 2015 à 17:17

Les parents d'élèves de la FCPE 44 débattent autour de la laicité
Les parents d'élèves de la FCPE 44 débattent autour de la laicité © Radio France - Aurore Jarnoux

La FCPE, la fédération des conseils de parents d'élèves, de Loire-Atlantique tient ce samedi son congrès annuel au lycée Aimé Césaire de Clisson. Les quelques soixante participants ont notamment débattu autour de la laïcité. Après les attentats de janvier dernier, la question est sensible. Pour la FCPE, il est nécessaire d'en parler, de savoir ce que chacun met derrière ce principe.

Le congrès annuel de la FCPE de Loire-Atlantique se tient ce samedi. Une soixantaine de parents d'élèves se sont retrouvés au lycée Aimée Césaire de Clisson. Au menu des discussions : le budget de la fédération mais aussi la laïcité. Le sujet est hautement sensible après les attentats du début du mois de janvier et les problèmes qui ont suivi dans les établissements scolaires lors de la minute de silence.

La laïcité en danger ?

La FCPE 44 a décidé d'en débattre, de s'interroger sur cette question. Pour Marcel, parent d'élèves à Missillac, commune située entre Redon et Saint-Nazaire, la laïcité est aujourd'hui en danger. "C'est une question qui part à la dérive. Les responsables politiques en font un fourre-tout ", commente Marcel. Pour lui, il faut voir cette notion comme un moyen de vivre tous ensemble.

Aujourd'hui, la FCPE s'inquiète de voir les religions se radicaliser, prendre de plus en plus de place. Guillaume Dupont est en charge de la laïcité à la fédération de parents d'élève. Et il peut témoigner de cette radicalisation religieuse. Dans sa commune, il n'y a que des écoles privées. Les parents d'élèves de la FCPE n'ont même pas accès à une salle municipale pour discuter de la création d'une école publique. Ils doivent se réunir dans un garage. Guillaume Dupont voit cela comme un affront à la République, à la laïcité.

L'école est un lieu où la liberté de pensée est incontestable

Pour Martine cherpi, la présidente de la FCPE de Loire-Atlantique, la laïcité doit être présente à tout moment dans les établissements scolaires. "Il faut que tout le monde comprenne que l'école est un lieu où la liberté de pensée, de conscience est incontestable ", soutient Martine Cherpi.

Du coup, pour la FCPE, il faut désormais encourager les parents d'élèves à libérer la parole des enfants. Avec les enseignants, les éducateurs, ils sont invités à faire s'exprimer les enfants sans contraintes, sans notes. "C'est nécessaire que, pour une fois, les enfants donnent tout simplement leur avis ", précise Guillaume Dupont.

 

"La laïcité? C'est une question qui part à la dérive"

Pour information, la présidente de la FCPE de Loire-Atlantique, Martine Cherpi, quitte son poste. On connaîtra le nom de son ou de sa remplaçant(e) mercredi 1er avril.