Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
DOSSIER : Et maintenant on fait quoi ? Les débats de France Bleu Occitanie

DÉBAT VIDÉO - Crise du coronavirus : demain, quels codes sociaux ?

-
Par , France Bleu Occitanie

Et maintenant, on fait quoi ? Avec le déconfinement France Bleu Occitanie, vous aide à imaginer le monde de demain. Ce vendredi la patronne d'une institution de le fête toulousaine le bar Chez Tonton et un sociologue échangent sur la nouvelle convivialité. Finie la bise ? Finies les soirées au bar ?

Dans notre région du Sud-Ouest : la bise, la fête, la convivencia sont des valeurs fortes. Mais depuis l'épidémie et l'instauration des gestes barrière et de la distanciation sociale, va-t-on perdre un peu de nous et les soirées toulousaines, un peu de leur âme ?

Sarah Abadie, patronne du bar Chez Tonton à Toulouse - haut lieu de la fête place Saint-Pierre - et Gérald Gaglio, sociologue à l'université de Nice répondent à cette question... cruciale !

La bise

Pour Sarah Abadie comme pour ses proches ou ses employés, l'absence de bise a été "bien plus dur" à vivre que l'enfermement du confinement : "J'espère qu'on va vite revenir à nos habitudes, _je ne voudrais pas vivre dans une société à la japonaise!"Mais le sociologue rétorque : "on y est déjà !"_ Toutefois Gérald Gaglio a constaté que très vite nous avons inventé de nouvelles façons de nous saluer (les "checks du coude" par exemple) ou de passer du temps ensemble.

Comment va se dérouler la réouverture des bars? 

Sarah Abadie pense qu'il faudra du temps pour que les clients reprennent leurs marques, qu'ils viendront plutôt "en terrasse, en journée" dans un premier temps et resteront chez eux le soir. La patronne de Chez Tonton pense qu'il y aura de la peur et puis elle s'interroge : _"_comment créer de l'ambiance si on est séparé de trois ou quatre mètres ? Il faut attendre de voir qu'elle sera la réglementation. "Ce sera très progressif. Mais on trouvera des solutions" 

Là encore, le sociologue niçois se veut optimiste : "attendons qu'il y ait quelques degrés de plus au thermomètre ! Dans ma ville, un bar a ouvert un comptoir de fortune sur son pas de porte. Les gens s'y retrouvent à bonne distance mais ils sont ensemble dans la rue" Ce qui fait dire à Gérald Gaglio : "Certes, il y a la réglementation, la question de l'envie des gens mais il y aura peut-être des contournements, de la créativité".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess