Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Déboutés par le Conseil d'Etat les opposants à la déviation du Taillan-Médoc manifestent toujours

-
Par , France Bleu Gironde

Leur combat dure depuis des années. Une centaine d'opposants à la déviation du Taillan-Médoc ont manifesté ce dimanche matin aux portes du chantier. En décembre dernier la préfecture de la Gironde a ordonné la reprise des travaux après le feu vert du Conseil d'Etat.

Manifestation devant le chantier de la déviation ce dimanche matin
Manifestation devant le chantier de la déviation ce dimanche matin © Radio France - Stéphane Hiscock

Ils continuent de protester contre la future déviation du Taillan-Médoc. 120 manifestants se sont réunis ce dimanche matin en bordure du chantier. Un rassemblement à l'appel d'une douzaine d'associations écologistes dont Natur'Jalles, Extinction Rebellion ou encore Générations Futures. 

Les opposants estiment que cette route représente une menace pour la biodiversité et la qualité de la nappe phréatique. Ils ont été déboutés par le Conseil d'Etat, la préfecture de la Gironde a ordonné la reprise des travaux mais ils entendent poursuivre leur combat.

Face aux arguments des écologistes la municipalité du Taillan campe sur ses positions. Oui cette déviation routière est vitale, il en va de la sécurité des habitants estime Agnès Versepuy, maire de la commune.

L'humain est aussi une espèce à protéger

- Agnès Versepuy, maire du Taillan

La maire rappelle qu'il y a à peine 10 jours de cela une fillette de 4 ans a été percutée en plein centre-ville par un camion alors qu'elle se rendait à l'école. L'enfant n'a pas été blessée mais cet accident démontrait une fois de plus la nécessité de terminer enfin cette déviation.

Manifestation en bordure du chantier

Choix de la station

À venir dansDanssecondess