Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Débrayage chez Antartic à Saint-Martin-d'Abbat, une première depuis sa création il y a quarante ans

-
Par , France Bleu Orléans

Pour la première fois de son histoire, le site qui produit des jus de fruits Paquito, filiale d'Intermarché, va connaître un mouvement de grève. Ce jeudi, les salariés sont appelés à un débrayage par le syndicat Force ouvrière.

Frédéric Luche, Nadine Cognot et Yann Le Goff, élus du personnel, appellent à un débrayage à l'usine Antartic de Saint-Martin-d'Abbat ce jeudi.
Frédéric Luche, Nadine Cognot et Yann Le Goff, élus du personnel, appellent à un débrayage à l'usine Antartic de Saint-Martin-d'Abbat ce jeudi. © Radio France - Marine Protais

C'est une première dans l'histoire d'Antartic à Saint-Martin-d'Abbat. Les 297 salariés de cette usine, filiale d'Intermarché qui produit des jus de fruits Paquito, sont appelés à un débrayage ce jeudi, par le syndicat Force ouvrière. Un drôle d'anniversaire pour Antartic, qui fête ses quarante ans cette année et qui, jusqu'ici, n'avait jamais subi de mouvement social.

Le site de production, qui appartient à Intermarché, dénonce le renforcement de la mainmise du groupe sur le fonctionnement de l'usine. Pendant quasiment 38 ans, le site Antartic de Saint-Martin-d'Abbat a fonctionné en autonomie totale. La direction locale prenait toutes les décisions, ce qui n'est plus le cas depuis deux ans, dénonce Yann Le Goff, élu du personnel.

"C'était géré comme une entreprise familiale. Aujourd'hui, c'est le groupe qui décide, avec toutes les modifications que cela entraîne", regrette Yann Le Goff. Il évoque des restructurations, des concentrations des services support et ainsi, des suppressions de postes. 

C'est le service paie qui disparaît, tout comme le service comptabilité, le service informatique, lui, tend à disparaître et on ne sait pas jusqu'où ça va aller parce qu'on n'a pas de vision sur ce qui va se passer - Yann Le Goff, élu du personnel

Et surtout, les salariés n'ont plus d'interlocuteur direct, renchérit Nadine Cognot, responsable méthodes chez Antartic. 

"Une perte de compétitivité et de savoir-faire de l'entreprise"

Avec ce nouveau système de gestion, Nadine Cognot assure que toutes les négociations deviennent très compliquées. "Quand on a besoin de recruter au service exploitation, avant, on s'adressait au service ressources humaines. On définissait le profil, le type de poste, le type de contrat. Et on gérait ça en autonomie. Aujourd'hui, rien que pour avoir un apprenti chez Antartic, il faut quatre signatures de responsables Agro M", déplore la responsable. 

"Agro M" , c'est Agromousquetaires, qui gère les 62 unités de production appartenant à Intermarché, dont Antartic fait partie. Une "mainmise", selon Force ouvrière, qui entraînerait une "perte de compétitivité et de savoir-faire de l'entreprise" de Saint-Martin-d'Abbat.

"Les recrutements sont gelés, les investissements sont gelés", regrette Romaric Luche, délégué FO chez Antartic. "On avait notamment un projet de siroperie. De nombreux collaborateurs ont travaillé dessus pendant trois ans. On sait très bien que, si au mois de mai 2022 le premier parpaing n'est pas posé, c'est fini. Il faudra tout recommencer." 

D'autant qu'il en est persuadé, la réserve d'argent dont dispose Antartic permettrait de financer le projet, mais "le groupe freine ce projet". C'est pourquoi, selon Romaric Luche, ce débrayage est devenu nécessaire. Il se tiendra de 11 heures à 15 heures ce jeudi, puis de 21 heures à 23 heures, avec un point d'orgue à 13 heures, heure à laquelle une assemblée générale doit se tenir.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess