Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Débrayage : parfum de crise à Valdoie

vendredi 6 novembre 2015 à 16:55 Par Nicolas Wilhelm, France Bleu Belfort-Montbéliard

A l'appel de la CGT, une vingtaine d’agents territoriaux de la ville de Valdoie a débrayé ce vendredi pendant une heure. Ils reprochent au maire une absence de dialogue et un manque de respect.

Les agents territoriaux mobilisés devant leur mairie /
Les agents territoriaux mobilisés devant leur mairie / © Radio France - Nicolas Wilhelm

Valdoie, France

Employés des services techniques, agents d'entretien ou encore agents territoriales spécialisées des écoles maternelles (Atsem), une vingtaine de personnes s’est mobilisée ce vendredi devant la mairie de Valdoie . Les personnels ont débrayé durant une heure pour protester contre l’absence de dialogue et le manque de respect du maire.

Le maire les aurait insultés

Les accusations sont graves. Des agents des services techniques racontent qu'ils ont été insultés l'été dernier par Michel Zumkeller« Ils nous a traité de branleurs et d'incapables. Qu’il arrête ces agissements. On fait le maximum pour les administrés et les gens sont contents de nos prestations » rapporte Philippe Rudy, employé au service technique depuis 2004.

Le maire ne reconnait pas avoir tenu de tels propos. « Je ne m’en souviens pas. On n'a jamais traité les gens comme ça dans notre commune. Ce n’est pas maintenant que ça va commencer. Si une personne a été insulté, il devra y avoir des excuses » coupe Michel Zumkeller. « On a la chance d'avoir des employés de qualité à Valdoie, reconnu pour leur savoir-faire au service des enfants et reconnu au niveau des services techniques. La ville vient d’ailleurs de décrocher une 3ème fleur » ajoute le député maire.

Absence de dialogue

L’autre reproche fait au maire, c’est l'absence de dialogue. « Il n'y a plus de directeur général des services depuis cet été. On n'a personne en face pour discuter si ce n’est …le maire » poursuit Philippe Rudy. Les Atsem qui assistent les enseignants de maternelle font également le même reproche à la municipalité en place. Elles étaient nombreuses à débrayer ce vendredi. Selon elles, leur passage de 35 à 38 heures n'a pas été compensé.

Une délégation reçue

Michel Zumkeller a reçu une délégation de manifestants en mairie pendant trois quart d’heure. Il a précisé que ce débrayage ne concernait que 18% du personnel. 18 grévistes sur 108.  Le maire promet de rencontrer chaque service d'ici la fin de l'année pour faire le point et mettre tout à plat.