Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Decathlon retire ses publicités de CNews, un collectif évoque "l'orientation délétère" de la chaîne

-
Par , France Bleu, France Bleu Nord
France

L'enseigne de sport a décidé de retirer toutes ses publicités de CNews jusqu'à la fin de l'année, a-t-on appris vendredi. Un collectif citoyen affirme que cette décision est liée à "l'orientation délétère" de la chaîne de télévision, ce que ne confirme pas la marque.

Le magasin Decathlon de Charleville-Mézières, dans les Ardennes (illustration).
Le magasin Decathlon de Charleville-Mézières, dans les Ardennes (illustration). © Radio France - Alexandre Blanc

Vous ne verrez plus les publicités de Decathlon sur CNews au moins jusqu'à la fin de l'année : l'enseigne de magasins de sport a décidé de les retirer de la chaîne de télévision, a-t-elle confirmé vendredi 20 novembre sur le réseau social Twitter. Selon la branche française de Sleeping Giants, un collectif citoyen né aux Etats-Unis qui lutte contre le financement du discours de haine, cette décision a été prise "parce que l'orientation délétère de CNews ne peut plus être ignorée". Decathlon, de son côté, ne confirme pas ce motif. 

Ni confirmation ni démenti chez Decathlon

"Decathlon retire ses pubs de CNews pour Noël et songe aussi à le faire pour tout 2021 !", s'est réjoui, jeudi, le collectif Sleeping Giants, qui se dit sur Twitter être "un collectif citoyen de lutte contre le financement du discours de haine". Le collectif ajoute : "De plus en plus de marques ne veulent plus financer la propagation de ces discours." Avant de conclure : "Merci Decathlon !"

SI l'enseigne a confirmé, vendredi, avoir retiré ses publicités de la chaîne de télévision "en cette fin d'année", aucune explication précise n'a été donnée sur les raisons de ce retrait. Mais le groupe du Nord ne dément pas non plus l'explication avancée par Sleeping Giants.

Entre appel au boycott et soutien à la marque

La décision de l'enseigne de sport a fait beaucoup réagir sur Twitter. Ainsi, certaines personnalités politiques se sont immédiatement élevées contre cette décision : "On se passera donc de leurs leçons de petits militant politiques... et de leurs produits !", a ainsi lancé le député européen du Rassemblement national Nicolas Bay. "Je regarde CNews mais je quitte Decathlon !", s'est également indignée l'ancienne ministre et membre des Républicains Nadine Morano. 

D'autres internautes se sont en revanche réjoui de cette décision. "Je dis Merci Decathlon", a ainsi twitté l'un d'eux, qui se dit militant, notamment pour les droits LGBTQI+ et la cause animale. Il tourne en dérision les opposants à Decathlon en jugeant qu'ils "débarquent avec #BoycottDecathlon en faisant style de faire du sport de haut niveau depuis 20 ans et d'avoir des amis sportifs"

L'un des présentateurs piliers de la chaîne CNews, Eric Zemmour, est visé par une enquête du parquet de Paris depuis le 1er octobre, notamment pour "provocation à la haine raciale". Il a notamment affirmé dans une émission que "tous" les mineurs migrants étaient des "voleurs", des "assassins" et des "violeurs".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess