Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Retrouvez les résultats définitifs du second tour des Municipales, commune par commune

Tous les résultats
Dossier : Coronavirus Covid-19

Déconfinement : la Vallée du Loir veut attirer une clientèle française cet été

-
Par , France Bleu Maine
La Flèche, France

Comme dans beaucoup de secteurs touristiques, le confinement a plombé le début de saison des hôteliers, restaurateurs et entreprises de la Vallée du Loir. Pour faire face à l'absence possible de la clientèle anglaise, l'office de tourisme espère attirer les Français et les Sarthois cet été.

Image d'illustration : les randonnées en vélo en forêt de Bercé ou le long du Loir font partie des activités mises en avant par l'office du tourisme
Image d'illustration : les randonnées en vélo en forêt de Bercé ou le long du Loir font partie des activités mises en avant par l'office du tourisme © Maxppp - AltoPress / Maxppp

Le confinement a porté un coup dur à l'économie de la Vallée du Loir, une zone touristique qui s'étale sur trois départements, dont le sud de la Sarthe entre La Flèche et Poncé-sur-le-Loir. Véronique Richard, la directrice de l'office de tourisme, observe "un manque à gagner important surtout sur les premiers mois de la saison. On a par exemple louper tous les ponts du mois de mai. Il y a des répercutions sur tous nos hébergements, nos locations de gîtes pour les rassemblements de famille". 

Un début de saison crucial pour les entreprises du secteur touristique. A la fin 2019, l'office de tourisme avait mené une étude auprès des 250 hébergeurs et 85 restaurateurs de la vallée du Loir. 77% d'entre eux avaient jugé satisfaisants voire très satisfaisants les mois d'avril, mai et juin 2019. 

Le Covid-19 et le confinement ont plombé les entreprises, hébergeurs et restaurateurs de la Vallée du Loir explique Véronique Richard, la directrice de l'office du tourisme

Libérés, déconfinés

Alors pour tenter de limiter la casse et ne pas perdre de temps, l'office de tourisme a réaménagé son site internet avant même le début du déconfinement en créant une rubrique intitulée "Libérés, déconfinés". Un guide clef en main des activités à exercer dans la zone en toute sécurité d'un point de vue sanitaire."Nous sommes un peu des artisans tailleurs. On fait du cousu main. Nous proposons chaque jour des nouvelles activités, des sites à visiter, du patrimoine à découvrir et évidemment des activités loisirs comme le vélo", explique Véronique Richard.

Le tourisme vert est l'un des atouts de la Vallée du Loir qui peut compter sur des dizaines de kilomètres de chemins pour des balades à vélo, VTT ou randonnées le long du Loir, à travers le vignoble ou la forêt de Bercé. Ça tombe bien, les Français veulent respirer après deux mois et demi de confinement. "Les locations de vélos redémarrent bien. Mieux que l'année dernière. On sent bien que les gens ont besoin de respirer, de retrouver les grands espaces."

Miser sur la clientèle française

La Vallée du Loir attire d'habitude des touristes étrangers et notamment anglais. "La clientèle britannique est la part la plus importante des touristes étrangers qui consomment dans la Vallée du Loir, suivie des Néerlandais et des Belges. Evidemment, les Anglais on ne les a pas... en tout cas pas encore. Mais nous avons la clientèle belge et même quelques Suisses.

Et Véronique Richard compte sur la clientèle française pour compenser. Elle mise sur le tourisme de proximité. "La clientèle du Nord de la France est une clientèle importante. Mais aussi celle des Pays de la Loire. Nous avons des touristes venus de Tours ou du Mans qui partent pour la journée. Ils recherchent des bonnes tables ou une petite activité de randonnée pédestre en forêt domaniale par exemple ou dans le vignoble. Des locaux qui redécouvrent leur territoire."

L'office du tourisme mise sur la clientèle française et sarthoise cet été

Un parfum Vallée du Loir

Pour marquer les esprits, l'office du tourisme a aussi décidé de lancer le parfum de la Vallée du Loir. "On s'est posé la question de savoir si la Vallée du Loir était un parfum, quelle serait son odeur ? Nous nous sommes associés avec les grandes maisons du parfum notamment à Grasse. C'est un parfum fleuri, très frais avec des notes de rose [clin d'oeil au poète Pierre de Ronsard, originaire de la Vallée du Loir et son célèbre poème Mignonne, allons voir si la rose]. Avec des notes de forêts, de bois." Une centaine de flacons a été produit. Ils sont vendus au prix de 9.50 euros dans tous les offices de tourisme de la Vallée. Véronique Richard explique que c'est un "moyen un peu marketing" de faire parler du territoire et rappeler que la Vallée du Loir est une vraie destination touristique, sans doute encore un peu plus en cet été si particulier.

L'office de tourisme a lancé un parfum qui caractérise l'odeur de la Vallée du Loir. Un petit coup de pub pour le territoire explique Véronique Richard

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu