Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Déchets à Marseille : réquisitionnés par la préfecture, plusieurs camions bloqués par des grévistes

-
Par , France Bleu Provence

Selon une source syndicale, les chauffeurs ont été découragés par des éboueurs de la société Derichebourg en grève depuis plus d’une semaine.

Depuis le début de la grève, au moins 550 tonnes de déchets n'ont pas été ramassées.
Depuis le début de la grève, au moins 550 tonnes de déchets n'ont pas été ramassées. © Maxppp - © Valérie Vrel

Quand les habitants du Boulevard des Dames à Marseille ont aperçu, ce samedi, plusieurs camions chargeant des sacs poubelles pour la premières fois depuis une semaine, ils ont dû reprendre espoir. Espoir de voir disparaître ces ordures, amoncelées sur certains trottoirs. 

Espoir de courte durée, cela-dit. Puisqu’en effet, selon Laurent Casanova d’FO Transports, les chauffeurs des quatre camions appartenant à une société montpelliéraine et réquisitionnés par la préfecture, ont été découragés

Découragés par des éboueurs de Derichebourg, en grève depuis la semaine dernière pour obtenir un changement à la tête de leur entreprise. D’après nos informations, ces dernières heures, les négociations avancent entre les salariés et la direction de Derichebourg. 

En revanche, sur le terrain et avec l'échec de cette première réquisition, la situation empire. Dans les 2e, 15e et 16e arrondissements, faute d’alternative, on continue à déposer ses déchets à côté des poubelles débordantes, la gueule ouverte. 

Passe d'armes mairie-métropole à Marseille

De son côté, la métropole d'Aix-Marseille qui a demandé à la préfecture de procéder à des réquisitions, assure être allée au bout de ses possibilités. "Nous ne pouvons pas mettre en place un service minimum, car se serait casser le droit de grève des salariés", explique Roland Giberti, maire de Gémenos et élu à la métropole. 

Nous ne pouvons pas non plus intervenir dans le dialogue social d’une entreprise privée - Roland Giberti, maire de Gémenos et élu à la métropole d'Aix-Marseille

Des propos qui font bondir l’adjointe au maire de Marseille, chargée notamment de l’Environnement et de la propreté. "Mais c’est une blague, lâche Christine Juste qui ajoute : C’est bien, la Métropole qui est compétente en matière de collecte de déchet, une mission de service publique ! Et à ce titre, c’est donc à la Métropole de faire respecter à son sous-traitant sa mission. Un service public n’est pas un contrat comme un autre !" 

Interview France Bleu Provence de Christine Juste, adjointe au maire de Marseille.

Depuis le début de la grève, au moins 550 tonnes de déchets n'ont pas été ramassés.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess