Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Crise des déchets : la préfète de Corse donne son feu vert à Viggianello 2

-
Par , , France Bleu RCFM

Nouveau rebondissement dans le feuilleton de la crise des déchets en Corse. Comme annoncé il y a quelques jours, la préfète de Corse vient de délivrer l'autorisation d'ouverture au projet privé de Viggianello 2. "On est au pied du mur", a-t-elle déclaré.

La préfète de Corse, Josiane Chevalier, a annoncé ce mercredi 13 novembre qu'elle donnait son feu vert au projet de Viggianello 2.
La préfète de Corse, Josiane Chevalier, a annoncé ce mercredi 13 novembre qu'elle donnait son feu vert au projet de Viggianello 2. © Radio France - Thibault Quilichini

Corse, France

C'était le scénario qui semblait se dessiner. La représentante de l'Etat l'a confirmé ce mercredi, lors d'une conférence de presse en préfecture d'Ajaccio. Elle donne son feu vert pour l'ouverture du centre de traitement des déchets de Viggianello 2, le seul projet présenté à ce jour à ses services. 

"Dans ces conditions, et avec le souci d'éviter une nouvelle crise majeure des déchets en Corse dès 2020, la préfète de Corse autorise le projet d'éco-pôle de la société Lanfranchi Environnement", est-il précisé dans un communiqué.

La préfète prend acte de l'absence d'autres solutions. Elle affirme que "la Corse va droit dans le mur, vers une crise sanitaire et environnementale..." 

"Le projet Lanfranchi, peut-on lire dans ce communiqué, est à ce jour le seul dont la mise en oeuvre pourra être réalisée dans les plus proches délais afin de compléter les capacités de stockages dont la Corse a besoin dès 2020". Les autres sites à l'étude ne seraient pas opérationnels avant plusieurs mois, voire plusieurs années. Sa durée d'exploitation est de dix ans. Et sa capacité d'accueil est limitée à 58.000 tonnes de déchets par an.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu