Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société DOSSIER : Le plus de l'info de France Bleu Belfort Montbéliard

Déchets : stop aux dépôts sauvages dans le nord Franche Comté

mercredi 7 février 2018 à 17:29 Par Nicolas Wilhelm, France Bleu Belfort-Montbéliard

C'est un phénomène que les autorités veulent éradiquer : les dépôts sauvages de déchets. La chasse aux pollueurs est ouverte. Dans l’agglomération du Grand Belfort, le service des gardes nature traque les auteurs.

Une scène malheureusement fréquente sur les bords de route
Une scène malheureusement fréquente sur les bords de route © Maxppp - Julio PELAEZ

Belfort, France

Il existe plusieurs sortes de dépôts sauvages, plusieurs manières de se débarrasser de ses ordures de manière interdite. Il y a d’abord ces sacs poubelles qui sont abandonnés à proximité des éco-points, au pied des conteneurs à verre, plastiques, cartons recyclables, ... Il y en a beaucoup après Noël et Nouvel An. Autre phénomène : les particuliers ou entreprises indélicates qui jettent tout et n'importe quoi dans la nature : des canapés, vieux meubles ou encore déchets de chantiers retrouvés en forêt. 

Un dépôt sauvage par semaine à Chèvremont

A Chèvremont dans le Territoire, il y a au moins une intervention par semaine pour ce type de problème. « C’est du travail en plus pour nos employés qui, pendant ce temps-là, ne font pas autre chose. On n’enlève pas ces ordures dans la minute, c’est souvent fait le samedi. Elles restent jusqu'au lundi en général. Je vous laisse imaginer ce que cela donne quand il a plu tout le week-end » déplore le maire Jean-Paul Moutarlier

A la recherche des auteurs

Chèvremont est l'une des 45 communes du Territoire de Belfort à avoir adhéré au service des gardes nature du Grand Belfort qui comprend 16 agents assermentés. Leur boulot, c'est de rechercher les auteurs des pollutions sauvages, de les verbaliser. Cela peut coûter cher, selon la gravité qu'il s'agisse d'une erreur ou d'une intention manifeste. Les amendes vont de 35 à 1 500 euros par exemple pour un chauffeur qui déverse sa cargaison de pneus dans un bois. L'an dernier, les gardes natures sont intervenus 358 fois dans le département pour des dépôts sauvages, la moitié a donné lieu à une verbalisation. 

Un récidiviste condamné à une amende 

« Dernièrement, nous avons verbalisé une personne qui déposait des ordures à côté d’un conteneur à verres. La première fois, on n’a pas sévi. On a réussi à identifier le contrevenant grâce à des papiers à son nom retrouvés dans la poubelle. Après le premier courrier, il a recommencé donc on l’a verbalisé et transmis à la gendarmerie. C’est passé chez le procureur. Il y aura verbalisation de l’ordre de 35 euros » relate le maire de Chèvremont. Désormais, les communes adhérentes ont la possibilité de saisir le service des gardes natures. La procédure est simplifiée. Les agents seront en possession d’un terminal qui leur permettra d’effectuer une verbalisation automatique comme lors d’un contrôle routier.  

Montbéliard : les organismes logeurs haussent le ton

Aucun territoire n'est épargné par ce phénomène. Quartier de la Petite Hollande à Montbéliard, on constate de plus en plus de problèmes en particulier dans le secteur du petit Chênois. Les organismes logeurs ont d’ailleurs prévenu les locataires des immeubles : celui ou celles qui s'amusera à balancer ses poubelles n'importe où devra assumer le coût du nettoyage. Les collectivités pourraient aussi s'en mêler. « Si ce manque de civisme continue, on verra à quel niveau on pourra intervenir ainsi que PMA qui a la compétence hygiène et insalubrité. Il faut faire un bon rappel au civisme et à la propreté. C’est devenu nécessaire » menace Marie-Noëlle Biguinet, maire de la cité des princes. Une campagne d'information a été lancée par le bailleur social Néolia auprès des locataires avec un message : il faut arrêter de prendre les abords des immeubles pour des déchetteries !