Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Déclaration d'amour pour un hôpital public sans moyens à Carpentras

-
Par , France Bleu Vaucluse

Le personnel a formé un cœur sur le parvis de l'hôpital de Carpentras le jour de la Saint-Valentin. Les blouses blanches voulaient dire leur amour à l’hôpital public et réclamer davantage de moyens.

Le personnel des urgences aime l'hôpital de Carpentras mais les infirmières sont fatiguées
Le personnel des urgences aime l'hôpital de Carpentras mais les infirmières sont fatiguées © Radio France - Philippe Paupert

Carpentras, France

Le personnel des hôpitaux de Vaucluse a manifesté ce vendredi, jour de la Saint-Valentin, pour "déclarer son amour à l’hôpital public". Partout en France, des manifestations étaient organisées pour obtenir davantage de moyens. Les médecins et infirmiers estiment qu'ils n'ont plus les moyens de soigner correctement les malades

Un rassemblement a eu lieu à l'hôpital d'Avignon. À Montfavet, le personnel de l’hôpital a formé une chaîne humaine en se donnant la main. À Carpentras, les blouses blanches du pôle santé formaient un cœur sur le parvis de l'hôpital, le jour de la Saint-Valentin.    

Les patients couchés sur des brancards vétustes

Virginie est infirmière aux urgences de Carpentras. Elle affiche "J'Aime Mon Hôpital" sur sa blouse, mais elle explique que les soins et le matériel se dégradent : "C'est du matériel vétuste, qui n'est pas remplacé alors qu'on en a besoin 24 heures sur 24 aux urgences. On se bat pour nos malades. On manque de lits dans les étages. Les patients sont couchés sur des brancards vétustes. Les personnes âgées restent des heures sur du matériel vétuste. C'est insurmontable pour elles mais aussi pour nous. Ce n'est pas possible de continuer à travailler dans ces conditions à l'hôpital" .

Les infirmières doivent s'occuper plus vite des patients

À Carpentras, les blouses blanches du pôle santé étaient sur le parvis de l'hôpital le jour de la Saint-Valentin pour former un cœur. Aux urgences, Virginie établit un sombre diagnostic pour ses collègues : "On est fatigué de travailler dans ces conditions". 

Cet hôpital de Carpentras a été créé pour 15.000 malades mais aux urgences, Ghyslaine, infirmière, a constaté que la fréquentation augmente : "On en est à 30.000 patients par an, donc ça coince. Avant, on avait un budget global pour l'année, maintenant, c'est à l'activité. Il faut faire de l'activité. On doit aller de plus en en plus vite : les infirmières doivent s'occuper plus vite des patients pour prendre les suivants."

Des gilets jaunes étaient aux cotés des blouses blanches de Carpentras. Jacques défend le personnel de l'hôpital : "C'est des gens qui se dévouent tous les jours.  Ils ont davantage de soucis que nous. Ça fait des années que ça dure"

Béatrice ajoute que "c'est flagrant !". "On reste dans des chariots des heures dans les couloirs. Ça devient prioritaire de défendre le service public hospitalier".

Le personnel de l'hôpital de Carpentras a tenté de former un cœur sur le parvis de  - Radio France
Le personnel de l'hôpital de Carpentras a tenté de former un cœur sur le parvis de © Radio France - Philippe Paupert
Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu