Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Déconfinement à Nantes : une charte "sur-mesure" pour aider à la relance des bars et restaurants

-
Par , France Bleu Loire Océan

A dix jours de la réouverture prévue des bars et des restaurants, la ville de Nantes s'apprête à mettre en place une charte qui permettra aux commerçants d'étendre gratuitement leurs terrasses ou d'en créer. Plusieurs rues vont également être "ponctuellement" piétonnisées dans le centre-ville.

Les terrasses des restaurants pourront être étendues dans certains quartiers de Nantes.
Les terrasses des restaurants pourront être étendues dans certains quartiers de Nantes. © Maxppp - Christophe Morin

La ville de Nantes anticipe la réouverture des bars, des restaurants et des hôtels, à compter du 2 juin, dans tous les départements classés en vert sur la carte du déconfinement. Après plusieurs jours de discussions avec l'union des métiers et des industries de l'hôtellerie, la Chambre de commerce et d'industrie de Nantes, la Chambre de métiers et de l'artisanat, les commerçants de quartier, le Voyage à Nantes et le collectif Culture Bar Bars, la municipalité s'apprête à valider "une charte", indique, ce vendredi matin, Pascal Bolo, premier adjoint à la ville de Nantes, pour aider les professionnels du secteur à relancer leur activité et faire respecter les mesures barrières. 

Terrasses étendues gratuitement

Invité de France Bleu Loire Océan, ce vendredi, Pascal Bolo confirme la possibilité pour les bars et les restaurants d'étendre leurs terrasses sur la voie publique "gratuitement", dès leur réouverture. Les établissements qui ne disposaient pas d'extérieur pourront également installer une terrasse de manière à leur permettre de ne pas ouvrir à perte et de faire respecter les distances physiques entre clients.

Si un cafetier de quartier est trop à l'étroit dans ses murs habituels, il pourra exceptionnellement s'étendre sur une terrasse, si la configuration de l'espace public le permet. - Pascal Bolo, premier adjoint à la ville de Nantes

"Ce plan vaut pour l'ensemble de la ville, détaille le premier adjoint de Johanna Rolland. _Il concerne le centre-ville, évidemment, mais cela sera également valable pour les pôles commerciaux de quartier_. Si un cafetier de quartier est trop à l'étroit dans ses murs habituels, il pourra exceptionnellement s'étendre sur une terrasse, si la configuration de l'espace public le permet." Si on traduit, cela signifie que toutes les demandes seront étudiées au cas par cas. "Ce sera du sûr-mesure, du cousu main", promet l'élu. 

Plusieurs rues ponctuellement piétonnisées

Le gouvernement qui va détailler, dans les prochains jours, le protocole sanitaire préalable à la réouverture des établissements pourrait intégrer la règle des quatre mètres carrés par client, actuellement appliquée dans les entreprises. Si cette mesure venait à entrer en vigueur, elle ne pourrait pas être appliquée partout, compte tenu de la configuration de certaines rues, concède l'invité de France Bleu Loire Océan, ce vendredi. 

Cette charte pourrait s'appliquer jusqu'au mois de novembre et peut-être même au delà. - Pascal Bolo, premier adjoint de la maire de Nantes

"Si elle entre en vigueur, il y aura certainement des établissements qui préféreront ne pas rouvrir car économiquement ça n'aura pas de sens, détaille Pascal Bolo. Mais pour tous ceux pour qui ce sera possible, on fera tous les efforts pour les aider à s'aligner sur cette norme, quitte à déborder sur l'espace public, évidement de manière gratuite." Ça ne le sera pas pour la ville de Nantes, en revanche, qui évalue le manque à gagner lié à l’exonération des droits de terrasses et d’occupation d’espaces publics "à plus de deux millions d'euros"

Dans sa charte, qui pourrait s'appliquer "jusqu'au mois de novembre et peut-être même au delà", la ville envisage également de piétonniser certains axes "très ponctuellement", entre 12h et 14h par exemple, et après le travail, entre 17h et 19h, voire sur des journées entières ciblées. Les rues du Maréchal Joffre, Jean-Jacques Rousseau, les Olivettes et Léon-Blum "font parties des cibles possibles, explique le premier adjoint. Si on prend le cas de la rue Léon Blum, par exemple, elle a déjà fait l'objet de mesures de piétonnisation par le passé."   

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu