Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
DOSSIER : Journée spéciale "Tous en terrasse", le 19 mai

VIDÉO - Déconfinement : ce patron de bar à Saint-Émilion ne rouvre pas, faute de terrasse

-
Par , France Bleu Gironde

Didier Guillot, le patron du bar-tabac-loto de Saint-Émilion en Gironde, ne peut pas rouvrir le 19 mai. En l'état actuel des choses, il n'a pas de terrasse disponible.

C'est une bouffée d'air dans nos vies masquées : la réouverture des bars, cafés et restaurants, le 19 mai, mercredi. Mais seulement en terrasse. Problème : certains n'en ont pas. Ils sont même majoritaires, selon Philippe Etchebest, le médiatique girondin de Top Chef et Cauchemar en cuisine : "à peine 40% des restaurateurs en France ont une terrasse", souligne-t-il dans le JDD.

Seulement 2500€ d'aides depuis mars 2020

Dans le vignoble bordelais, à Saint-Émilion, c'est le cas de Didier Guillot, patron du bar-tabac-loto. Devant son enseigne : un trottoir étroit, une rue à sens unique, pas d'emplacement pour des tables et des chaises. Une difficulté d'autant qu'il n'a pas touché autant d'aides que certains de ses collègues cafetiers ou restaurateurs : comme son commerce a une partie "tabac" qui est restée ouverte pendant le confinement, il a touché moins de subventions. "Je suis en train de manger les économies de ma retraite", déplore-t-il. Il explique n'avoir touché que 2500€ d'aides depuis le début de la crise.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess