Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Retrouvez les résultats définitifs du second tour des Municipales, commune par commune

Tous les résultats
Dossier : Coronavirus Covid-19

Déconfinement : ce qui nous attend dans le Nord Franche-Comté à partir du 11 mai

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Belfort-Montbéliard

Ecoles, masques, commerces, transport... à l'approche de la première étape du déconfinement, ce lundi 11 mai, France Bleu Belfort Montbéliard fait le point sur les mesures annoncées dans le Nord Franche-Comté, toujours classé en rouge sur la carte de France.

Illustration déconfinement.
Illustration déconfinement. © AFP - Constant Forme-Becherat

Le Nord France-Comté est toujours en rouge. Sur la carte publiée ce jeudi 7 mai par le gouvernement, le Territoire de Belfort, le Doubs et la Haute-Saône restent en rouge, comme d'ailleurs l'ensemble de la Bourgogne Franche-Comté, car le virus circule encore activement dans la région. Le rouge impose des conditions de déconfinement plus strictes que pour le reste du pays, mais les déplacements seront malgré tout facilités. Voici les premières mesures annoncées sur nos territoires pour le 11 mai.

Ecoles : certaines resteront fermées, pas plus de 15 élèves par classe

  • Les crèches, comme partout ailleurs, rouvriront ce lundi 11 mai, dans la limite de 10 enfants maximum. Mais les élèves de la région ne remettront pas les pieds dans les écoles avant le jeudi 14 mai, avec 15 élèves maximum par classe. Les journées précédentes seront consacrées à la préparation des enseignants.
  • Les collèges restent fermés dans nos trois départements. Un retour en classe pour les élèves de 6e et 5e est envisagé à compter du 18 mai dans les départements classés en vert, avec port du masque obligatoire.
  • Même chose pour les lycées du Nord Franche-Comté, ils restent fermés. La décision de réouverture des lycées sera prise fin mai, en vue d'un retour en juin, en commençant pas les lycées professionnels, avec un bac en contrôle continu.
  • A Belfort, les écoles primaires ouvriront une semaine après les crèches, le lundi 18 mai, et les écoles maternelles, le 25 mai, avec 10 enfants maximum par classe. Les enfants pourront déjeuner à la cantine, mais dans un premier temps, ce ne seront que des repas froids.
  • La ville de Montbéliard annonce la réouverture des 9 écoles élémentaires le 18 mai, mais avec un accueil limité et une restauration scolaire sous conditions. Les écoles Louis Souvet et de la Citadelle feront l’objet d’une désinfection approfondie, après l'accueil des enfants des personnels prioritaires.
  • A Héricourt, un flacon de gel nominatif, payé par la ville, sera donné à chaque élève. Les personnels de l'Education nationale, ainsi que les agents municipaux qui seront en contact avec les enfants, pourront passer également un test de détection naso-pharyngé, sur la base du volontariat.
  • En Haute-Saône, le maire de Lure décide de maintenir les écoles fermées tant que le département restera en rouge. Par ailleurs 8.500 masques seront distribués à la population à partir du 11 mai.
  • A Valentigney (10.000 habitants) dans le pays de Montbéliard, les écoles ne rouvriront pas avant le 2 juin. Le maire, Philippe Gautier, a pris cette décision, en accord avec les enseignants, car selon lui, "les conditions de sécurité ne sont pas réunies".
  • Pour les mêmes raisons, le maire d'Etouvans (800 habitants) dans le Doubs, a pris un arrêté pour interdire la réouverture de son école.
  • Pour les étudiants de la région, tous les enseignements sont assurés à distance jusqu'au 31 août et les examens se feront en contrôle continu. Le Crous de Bourgogne Franche-Comté gère 24.000 étudiants boursiers et plus de 7.000 lits à travers l'ensemble de ses résidences étudiantes.

Masques : la distribution a commencé dans les communes

  • Un peu partout, les mairies s'organisent pour la distribution : à Mathay, dans le Doubs, le maire Daniel Granjon a décidé de mettre 4.000 masques lavables en vente au prix coûtant de trois euros. Il justifie sa décision de les faire payer par la chute des recettes de la mairie causée par le confinement.
  • La ville de Montbéliard a précisé les modalités de distribution des 56.000 masques de protection qui ont été commandés. Ces masques seront distribués en trois phases aux habitants, d'ici au 20 mai prochain.
  • Dans le Territoire de Belfort, selon le Conseil départemental, une cinquantaine de communes étaient approvisionnées en masques de protection ce mercredi 6 mai, soit la moitié des communes. Le Département avait commandé, fin avril, 200.000 masques, en partenariat avec l'Association des Maires de France. 
  • La mairie de Belfort annonce de son côté la distribution de quelque 60.000 masques en tissu, lavables 50 fois, commandés à l’atelier RKF de Belfort.
  • A Valentigney, après présentation des papiers d’identité et d’un justificatif de domicile, les habitants pourront récupérer 2 masques lavables, ainsi qu’une fiole de 100ml de gel hydroalcoolique, sans descendre de leur véhicule. 
  • La ville de Ronchamp en Haute-Saône, attend, fin mai, la livraison de 6.000 masques supplémentaires, en plus des 600 masques en tissu, lavables et réutilisables, confectionnés fin avril par les couturières bénévoles. Ces masques seront distribués sur la base de l’inscription au rôle des ordures ménagères.
  • Dans le pays d'Héricourt, près de 50.000 masques ont été commandés par la communauté de communes : une première distribution de 25.000 masques doit commencer ce lundi 11 mai.

Transports publics : port du masque obligatoire

  • A Belfort, le réseau Optymo annonce renforcer les fréquences de passage des bus à partir du 11 mai, avec port du masque obligatoire. Le réseau suburbain circulera toujours selon les horaires du samedi et ceux des vacances scolaires. Aucun service le dimanche et les jours fériés. Retrouvez tous les nouveaux horaires ici.
  • La ville de Belfort annonce également la fin de la gratuité du stationnement à compter de ce mardi 12 mai. La gratuité était de mise durant toute la durée du confinement. Le stationnement reste gratuit jusqu'à fin mai à Montbéliard.
  • A Montbéliard, le réseau de bus Evolity annonce également de nouveaux horaires à partir du 11 mai. Les lignes THNS 4, H, N, Z et Technoland circuleront normalement. Mais de nombreuses autres lignes resteront perturbées.
  • Environ un TER sur deux circulera en Bourgogne Franche-Comté à partir du 11 mai. La SNCF annonce un triplement de son offre de trains, avec un passage à 230 trains contre 80 TER en circulation depuis le début du confinement.
  • Du côté des transports scolaires en bus au niveau régional,"99% seront assurés" dès le jeudi 14 mai, selon Michel Neugnot, vice-président du conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté, avec moins de vingt élèves par car, et il faudra s'asseoir côté vitres uniquement, pour respecter les règles de distanciation. 
  • Pour les travailleurs frontaliers : le Conseil fédéral de Suisse annonce que les restrictions de passages de frontières entre la France et la Suisse vont être assouplies à partir du 11 mai, des postes frontières vont être rouverts pour éviter les files d'attentes trop longues. Fin avril, en plein confinement, des embouteillages sur plusieurs kilomètres avaient été constatés.

Commerces : tous les marchés alimentaires rouverts

  • Tous les marchés alimentaires vont pouvoir rouvrir ce lundi 11 mai. Mais les gestes barrière et la distanciation sociale resteront de rigueur. De nombreux marchés avaient déjà pu rouvrir pendant le confinement, comme à Audincourt et Montbéliard, après dérogation accordée par le Préfet.
  • La décision concernant la réouverture des cafés, hôtels, restaurants, cinémas, théâtres ne sera pas connue, avant fin mai. Pour le moment, ils restent fermés.
  • Quel dispositif pour la réouverture des commerces ? Prêt-à-porter, parfumerie, salon de coiffure, commerces alimentaires... qu'ils soient franchisés ou indépendants tous nos commerces de proximité peuvent en théorie rouvrir à partir de ce lundi 11 mai (hors cafés, hôtellerie et restauration), sous réserve de mettre en place les mesures de sécurité nécessaires.
  • Pour les aider, la CCI du Territoire de Belfort organise d'ailleurs un drive avec distribution de masques et gel hydroalcoolique.

Parcs et jardins restent fermés

Pourra-t-on de nouveau aller se promener dans les parcs, jardins et sentiers interdits d'accès depuis la mi-mars ? La réponse est non, car nos trois départements restent en rouge. L'accès aux plages, aux lacs ou aux centres nautiques reste également interdit, avec une exception toutefois : les maires peuvent demander l'autorisation aux préfets en proposant un plan spécifique pour rendre ces lieux accessibles. Les rassemblements restent également limités à 10 personnes sur les voies publiques ou dans les lieux privés.

Les déplacements facilités

A partir de lundi, il vous sera possible de vous déplacer sans attestation dans la limite de 100 kilomètres. "Cette limite sera calculée à vol d'oiseau à partir du lieu du domicile, elle ne s'appliquera que si l'on quitte son département de résidence" a précisé le Ministre de l'Intérieur Christophe Castaner.

Pour aller au-delà de ces 100 kilomètres, une nouvelle attestation va être mise à disposition. Ces déplacements ne seront autorisés que pour des motifs professionnels ou des motifs familiaux impérieux comme par exemple aider une personnes vulnérable ou en cas de deuil.

Les personnes fragiles invitées à rester chez elles

Pour les personnes vulnérables, il n'y a "pas de confinement obligatoire" après le 11 mai, mais "des règles de prudences très strictes", a déclaré le Premier Ministre Edouard Philippe. Les personnes âgées, fragiles ou porteuses de handicap sont invitées à rester au maximum chez elles, et limiter le plus possible les contacts à l'extérieur. Les cérémonies religieuses ne reprendront pas avant début juin.

Pour aider les plus démunis et ceux qui ont perdu leur emploi, les autorités locales et les associations resteront fortement mobilisées après le 11 mai. A Belfort, par exemple, les Restos du Cœur vont poursuivre la distribution de colis alimentaires, deux fois par semaine, le mardi et le jeudi, sous des tentes prêtées par l'Armée. Après le déconfinement, le Crédit municipal lance également un prêt entraide en Bourgogne Franche-Comté.

Tous nos articles sur le plan de déconfinement affiné pour le 11 mai

  1. CARTE - Déconfinement : quatre régions en rouge dont l'Île-de-France, plus Mayotte
  2. Le récapitulatif en vidéo
  3. Plages : certaines pourront rouvrir avant le 2 juin par dérogation préfectorale
  4. Transports : port du masque obligatoire, attestation de déplacement au delà de 100 km
  5. Ecole : "80% à 85% des 50.500 écoles de France vont ouvrir la semaine prochaine"
  6. Ile-de-France : une attestation employeur obligatoire dès lundi dans les transports
  7. Tests, masques, isolement : le parcours de soin pour les malades du coronavirus et les cas-contact
Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu