Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Déconfinement : ce qui nous attend en Moselle à partir du 11 mai

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Lorraine Nord

Comme attendu et face à l'ampleur de l'épidémie de Coronavirus dans notre département, la vie sera loin de reprendre normalement le 11 mai en Moselle. Voici ce qu'il faut retenir.

L'esplanade de Metz retrouvera-t-elle un peu d'animation ?
L'esplanade de Metz retrouvera-t-elle un peu d'animation ? © Maxppp - Philippe Clément

Toujours colorée de rouge sur la carte du déconfinement établie par le gouvernement, la Moselle comme les autres départements du Grand Est ne connaitra pas une reprise de ses activités au même rythme que les autres régions de France. 

Enseignement

La rentrée, autorisée à partir du lundi 11 mai (le 12 pour les élèves), se fera en ordre très dispersé. Si de grosses villes comme Metz, Thionville ou Sarreguemines permettent un retour progressif en classe des enfants dont les parents le souhaitent, de nombreuses communes et petits villages ont d'ores et déjà décidé de ne pas rouvrir leurs établissements avant la rentrée de septembre. 

Les collèges restent fermés tant que la Moselle est en rouge. Les lycées ne rouvrent pas pour le moment. Les universités restent fermées jusqu'en septembre. 

Déplacements individuels

Comme dans le reste du pays, il ne sera plus nécessaire de se munir d'une attestation dérogatoire pour les déplacements, quel qu'en soit le motif. Seule restriction encore en vigueur : ces déplacements ne devront pas s'effectuer au delà d'un rayon de 100 km(à vol d'oiseau) ou partout dans le même département. 

Transports 

Dans les trains : La région Grand Est et la SNCF promettent 60% de trains dès le 11 mai. Sur la ligne des frontaliers Metz-Thionville-Luxembourg, la SNCF précise qu'elle dispose de suffisamment de rames ERTMS pour entrer sur le territoire du Grand-Duché, sans avoir à changer de train à Thionville comme c'était le cas depuis plusieurs mois.

Réseau Le Met' : Les lignes de bus circuleront en plus grand nombre tout comme les Mettis et les lignes de transport scolaire. Le port du masque sera obligatoire dans les transports, et un siège sur deux sera condamné pour respecter les distances entre les voyageurs. Aucun ticket ne pourra s'acheter à bord. 

Vélos : Profitant de la baisse du nombre du nombre de véhicules en circulation dans les rues, Metz Métropole annonce la mise en place, à partir du jeudi 7 mai, de nouvelles pistes cyclables temporaires.

Commerces

Les commerces sont à nouveau autorisés, même dans le cas ou la Moselle serait toujours en rouge. Mais ils devront mettre en place des mesures pour faire respecter les gestes barrières. En revanche, aucune date n'est encore fixée pour les bars et les restaurants

Rassemblements 

  • Les rassemblements sur la voie publique, concerts, festivals, rencontres sportives restent interdits.
  • Les rassemblement dans la sphère privée sont limités à 10 personnes.
  • Les parcs et jardins restent fermés tant que la Moselle reste en rouge.
  • La pratique du sport individuel de plein air est à nouveau autorisé, sans limite de temps et d'espace. Les sports collectifs restent interdits en intérieur. 
  • Les célébrations cultuelles restent suspendues. 

Masques

A travers toute la Moselle, les collectivités commandent et organisent la distribution de masques pour les habitants. 

  • Metz Métropole a passé commande de 210.000 masques pour ses communes. 
  • La mairie de Metz a annoncé une commande de 125.000 masques pour ses habitants qui en font la demande via un formulaire
  • Le maire de Thionville, Pierre Cuny, a souhaité constituer un stock de 80.000 masques pour pouvoir en distribuer à chaque habitant de sa ville. La distribution débute le 8 mai.
  • Celeste Lett, maire de Sarreguemines et président de l'association des maires de Moselle a centralisé une commande de plus d'1,5 millions de masques pour ses collègues du département, auprès de l'AMF. 

Frontaliers 

  • L'Allemagne ne laisse toujours rentrer sur son territoire que les travailleurs frontaliers munis d'un justificatif. Et le nombre de passages reste très limité. La réouverture totale des frontières a été repoussée au 15 mai au moins, malgré les protestations de nombreuses personnalités politiques mosellanes et sarroises. 
  • Les restrictions sont les mêmes pour passer au Luxembourg qui a déjà progressivement débuté son déconfinement et le poursuivra ce 11 mai avec la réouverture des commerces sous conditions. Le port du masque dans l'espace public y est obligatoire. Si le télétravail reste privilégié, les travailleurs frontaliers peuvent passer la frontière avec justificatifs. En revanche, impossible sous peine d'amende d'aller faire le plein ou acheter des cigarettes au Grand Duché. Et lundi ? 
Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu