Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

"Je retrouve une ville apaisée" : le retour d'une Parisienne exilée

-
Par , France Bleu Paris

Des milliers de Franciliens ont quitté la région au début du confinement pour se mettre au vert pendant cette période. Certains d'entre eux sont revenus. Témoignage d'une Parisienne de retour dans la capitale.

Canal Saint-Martin, jeudi 21 mai, beaucoup de Parisiens sont venus se promener en ce jeudi de l'Ascension
Canal Saint-Martin, jeudi 21 mai, beaucoup de Parisiens sont venus se promener en ce jeudi de l'Ascension © Maxppp - Olivier Corsan

Deux mois qu'elle n'avait pas mis les pieds à Paris. Et c'est une "ville apaisée", qu'a retrouvé Sylvie Pujot à son retour la semaine dernière. Cette habitante du 15eme arrondissement appréhendait pourtant de revenir après avoir passé le confinement dans une maison du Gers. Si la décision n'avait tenu qu'à elle, elle ne serait d'ailleurs pas rentrée tout de suite. "Mais les enfants avaient très envie de revoir leur amis et aussi leur papa, resté à Paris". 

Finalement, Sylvie Pujot a été agréablement surprise. "Je craignais de trouver des gens grognons. Et en fait pas du tout. La ville est plus calme. Il y a moins de voitures, de pollution, de gens qui courent partout. Alors que les Parisiens partis se confiner en région ont souvent été pointés du doigt, elle n'a pas senti d'animosité en rentrant. "C'est surtout moi qui me suis peut-être sentie coupable d'avoir quitté le navire, de ne pas avoir vécu la même chose que ceux qui sont restés confinés". 

Après avoir vécu loin de la foule, Sylvie Pujot redoutait d'avoir à affronter de longues files au supermarché. Mais ce n'est pas le cas, constate-t-elle avec plaisir. "Oui c'est vrai il y a plus de monde, mais ce n'est pas gênant. En tout cas, je ne me sens pas plus en danger ici", assure la Parisienne, qui a contracté le Covid-19. Si c'était à refaire, aucune hésitation toutefois. Sylvie Pujot repartirait dans le Gers. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu