Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Déconfinement : cette pharmacie lilloise est prête à participer au dépistage massif de la population

-
Par , France Bleu Nord

De plus en plus d'officines s'organisent depuis le début du mois de novembre pour proposer des tests du coronavirus rapides et gratuits. Reportage à Lille dans une pharmacie qui se prépare à dépister massivement.

Plusieurs pharmacies de Lille proposent des tests Covid antigéniques rapides, dont celle-ci rue Faidherbe
Plusieurs pharmacies de Lille proposent des tests Covid antigéniques rapides, dont celle-ci rue Faidherbe © Radio France - Cécile Bidault

Le dépistage massif du coronavirus, cheval de bataille du gouvernement pour le déconfinement progressif qui se prépare.  Depuis début novembre, les pharmacies sont sollicitées pour pratiquer les tests antigéniques, ces tests moins fiables que les PCR mais plus rapides (entre 15 et 20 minutes pour un résultat). A Lille, de plus en plus d'officines s'y mettent. 

Françoise se fait dépister pour la première fois. Elle est venue en pharmacie passer un test un antigénique.
Françoise se fait dépister pour la première fois. Elle est venue en pharmacie passer un test un antigénique. © Radio France - Winny Claret

Sous le barnum installé devant l'une des pharmacies de la rue Faidherbe, Françoise se rapproche de la vitrine. A travers une petite fenêtre, la pharmacienne lui passe un écouvillon dans les narines. La Lilloise a les symptômes d'un simple rhume, mais elle est diabétique et est atteinte d'un cancer, elle est donc personne à risque. C'est la première fois que Françoise se fait tester, "Ça chatouille ! En fait ça ne fait pas mal". Elle recevra le résultat de son test un quart d'heure plus tard, par SMS

Flavie elle vient d'avoir son résultat, elle repart de la tonnelle en souriant, "J'avais de la toux, mal à la tête, mal au ventre. Et tout est négatif donc c'est tant mieux. J'en avais besoin urgemment, donc c'est pratique." Un résultat rapide, c'était important pour l'adolescente qui vit en foyer et qui aurait dû se confiner dans sa chambre en cas de test positif. 

Le nombre de tests en pharmacie augmente

A côte, Mathilde accueille les personnes qui viennent se faire dépister. Elle le voit, il y a de plus en plus de monde, "Au tout début quand on a commencé les tests il y a plusieurs semaines, il n'y avait que des personnes qui estimaient qu'elles en avaient besoin. Depuis que l'on a installé la tonnelle, les gens voient que c'est facile, rapide".

Une trentaine de personnes par jour en moyenne selon le pharmacien Fabien Florack, et ça devrait continuer à augmenter, "On nous a demandé de déployer ces tests de manière beaucoup plus large avec des critères beaucoup plus souples". Mais l'équipe n'est pas submergée pour l'instant. Elle se dit prête à participer au dépistage massif auquel réfléchit le gouvernement. Emmanuel Macron doit préciser les prochaines étapes du déconfinement lors d'une allocution, ce mardi 24 novembre à 20 heures. 

Dans cette pharmacie lilloise, on se prépare à dépister massivement pour le déconfinement

Choix de la station

À venir dansDanssecondess