Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Déconfinement : coiffeur, laverie, cordonnier, ils battent le rappel des clients

-
Par , France Bleu Occitanie

Après deux mois d’arrêt, les commerces non alimentaires rouvrent ce lundi 11 mai. Chacun a relancé sa clientèle par SMS ou par mail et se prépare à une réouverture très attendue, dans le respect des mesures sanitaires.

Au salon coiffure, le personnel s'essaie avant la réouverture du 11 mai
Au salon coiffure, le personnel s'essaie avant la réouverture du 11 mai © Maxppp - Richard BRUNEL

Ce Lundi 11 mai, 400 000 commerces non alimentaires vont rouvrir leurs portes, avec des conditions strictes à respecter, masques, gel hydro alcoolique et distances de sécurité.  Les magasins de vêtements, les coiffeurs, les laveries ou les cordonniers espèrent le retour de la clientèle pour effacer un déficit qui parfois peut les mettre en danger de fermeture.

Coiffeur : des réservations jusqu’en Juillet

Sylvie Ricard la patronne du salon de coiffure du centre commercial « le Quinze » dans le village de Pechbonnieu au nord de Toulouse finalise les préparatifs. « On a mis un vestiaire dehors, on a des peignoirs jetables à la disposition des clients, on a acheté des visières en plastique pour nos coiffeuses, nous avons des masques, nous avons positionné des distributeurs de gel hydroalcoolique. Nous sommes entrain d’installer des _plexiglas entre chaque bac_. »

Nos clients sont impatients, on a envie de retrouver tout le monde

Les gestes barrières déjà affichés sur la vitrine du salon de coiffure de Pechbonnieu
Les gestes barrières déjà affichés sur la vitrine du salon de coiffure de Pechbonnieu © Radio France - Olivier Lebrun

L’équipe au chômage technique depuis deux mois s’est réunie pour organiser cette reprise. « Nous sommes cinq coiffeuses à travailler. Nous allons nous relayer du lundi au vendredi de 8h le matin à 20 h le soir de façon à ne pas avoir plus de trois clients en même temps dans le salon.»

Sylvie Ricard - les clientes du salon de coiffure seront au rendez vous

La patronne du salon de coiffure « Nouvelle Identité » a pris ses précautions en se faisant livrer juste avant le confinement des stocks de couleurs. « Les clientes ont hésité à se faire une couleur toute seule chez elles pendant le confinement et elles sont aujourd’hui en demande. Nous pourrons y répondre. Nos carnets de réservation sont déjà pleins pour quinze jours. Certaines clientes ont fait des réservations jusqu’au mois de Juillet ! Cela devrait compenser l’annulation des mariages qui créait de l’activité en cette saison. »

« Notre clientèle sera au rendez-vous, ça ne m’inquiète pas »  ajoute Sylvie Ricard qui compte ce lundi « repartir à zéro ». Pour traverser ce trou d’air, elle a pris un crédit pour « sauver les salaires », ses salariés au chômage partiel vont reprendre leur travail à plein temps. Pas de vacances, le salon de coiffure restera ouvert tout l’été. « En comptant sur la clientèle fidèle, j’espère pouvoir rattraper le chiffre d’affaire d’ici le mois de Décembre » pronostique la directrice du salon de coiffure.

Laverie : le boom du grand nettoyage de printemps

« Réouverture le 11 Mai à 7h », l’affichette sur la vitrine de la Laverie Pechbonnilienne avertit les clients impatients. « Depuis quelques jours, c’’est une dizaine d’appels par jour, certains frappent à la porte parce que j’ai géré le linge des cliniques pendant le confinement » explique Nathalie Robert, la gérante de cette laverie , pratique pour ceux qui n’ont pas de machine à laver à la maison. Elle a relancé sur Facebook ses 600 clients, dont une vingtaine de clients professionnels, cliniques, crèche ,  centres de personnes handicapées et traiteurs qui lui confient leur linge. 

« Il y a une grosse attente des clients parce que la saison redémarre. _Comme il fait beau, les gens ont envie de propre, de faire le grand nettoyage de printemps_. Cela tombe à pic, ça va redémarrer fort à mon avis. » 

Nathalie Robert - le déconfinement tombe au moment du grand nettoyage de printemps

La gérante de la laverie termine le mois d’avril à moins 54% de chiffre d’affaire. « J’ai fait appel au prêt garanti de l’Etat et au fond d’aide de 1500 € pour perte de chiffre d’affaire de plus de 50%. Mais maintenant, ça va repartir. Les crèches vont rouvrir, il y aura des sur-blouses, il faudra laver les draps tous les jours, cela risque d’être une reprise assez intense. » 

La Laverie Pechbonnilienne rouvre le 11 mai dès 7 heures du matin
La Laverie Pechbonnilienne rouvre le 11 mai dès 7 heures du matin © Radio France - Olivier Lebrun

« Je redémarre ce lundi à 7h du matin. Je serai présente à la laverie jusqu’à 21h pour expliquer les mesures de désinfection des machines, les poignées de porte, tout sera désinfecté après chaque contact. J’ai hâte d’être au contact de mes clients, même si on respectera les mesures de distanciation, j’ai vraiment hâte de faire revivre ce commerce. »

Cordonnier : 30% des boutiques vont fermer

Les cordonniers qui sont parfois les plus mal chaussés lancent un cri d’alarme. Fragilisés par deux mois d’arrêt, 30% des cordonniers d’Occitanie sont menacés de fermeture.

Préparez vos chaussures à réparer 

Frédéric Pors, cordonnier à Muret au sud de Toulouse et président de la Fédération des cordonniers d’Occitanie lance un appel aux consommateurs.

Frederic Pors - Il faut sauver votre "petit cordonnier"

« Cela va très mal pour les cordonniers. Même s’ils ont eu une aide de 1500€ par mois comme tous les commerçants, mais avec un loyer moyen de 1200€ par mois, plus les charges, car les cordonniers ont quasiment tous _un crédit sur une machine à clefs ou une machine de cordonnerie_, cette aide versée aujourd’hui par l’Etat ne suffit pas. »

En Occitanie, ce sont 80 magasins sur 300 qui vont fermer, on arrive à 30%.

Frédéric Pors appelle les consommateurs à préparer leurs chaussures à réparer. « Il faut penser qu’en réparant une chaussure, c’est de l’écologie. C’est une chaussure qui est réparée en France et qui n’est pas achetée en Chine. Donc courrez chez votre cordonnier, amenez lui du travail. Il y a certes d’autres artisans à aider, mais « votre petit cordonnier » il va falloir se mobiliser pour l’aider, sinon, c’est lui qui va fermer sa petite porte. »

Choix de la station

À venir dansDanssecondess